27 juin 2010


Je pars pour la semaine en déplacement ; l'activité de ce blog sera réduite.

Photos USAF - Un des nouveaux F16 pakistanais


26 juin 2010



Sortie de chaine du premier C130 J indien

Le premier Lockheed Martin C-130J Super Hercules de l'India Air force en en cours achèvement. Il vient d'être mis en peinture par la société Marietta. L'avion va entrer maintenant dans une phase de test en vol en préparation de sa livraison en fin de l'année.
photo constructeur



L’ASTROS 2 MK5 nouveauté brésilienne du salon EuroSatory

Le brésil a présenté durant ce salon une évolution de son lance-roquette multiples Astros. Cet acronyme correspond a (Artillery SaTuration ROcket System).La principale évolution de l’ASTROS réside en la modification du châssis fournis par la société tchèque TATRA et l’amélioration du système de commande et de contrôle. En termes de mobilité stratégique, le système est aérotransportable dans sa globalité par avions C-130 Hercules.

L’ASTROS 2 est un Système d'Artillerie Multi-calibre utilisé pour la saturation de zone. Il peut tirer des roquettes de différents calibres à une distance comprise entre 9 et 90 km (300 km en développement).Les roquettes suivantes peuvent être tirées :
La roquette SS-30, calibre 127 mm, à raison de 32 roquettes par lanceur, portée entre 9 et 30km.
La roquette SS-40, calibre 180 mm, à raison de 16 roquettes par lanceur, portée entre 15 et 35km.
Les roquettes SS-60 / SS-80, de calibre 300 mm, quatre roquettes par lanceur portée entre 20 et 80km.

L' ASTROS II permet le tir du Missile tactique MATADOR , ou AV/MT300 ((AVibras Missil Tactico), capable d'atteindre des objectifs à 300 km de distance avec une grande précision annoncée et une charge de 200kg.

Le Brésil possède 20 Lanceurs du modèle ASTROS II alors que L'Arabie Saoudite-Arabie Saoudite met en ligne un total de 60 véhicules équipés de SS-30 et de SS-40. La Malaisie a été un des premiers clients d'Avibrás et aligne selon certaines sources entre 18 et 36 lanceurs. l'Irak en fut un des principaux utilisateurs à l'époque de Saddam Hussein et le Quatar aligne 4 lanceurs.
Y a-t-il un marché pour ce type de lance-roquettes multiple ?

photos constructeur

Début des test du C17 en Inde

Un avion Boeing C-17 Globemaster-III de transport stratégique est arrivé en Inde pour commencer des essais en vol cette semaine. Il s'agit de la dernière formalité demandée par l'Armée de l'air indienne (IAF) en vue de cette acquisition.

Un C17 de l' Armée de l'air américaine a atterri en Inde le 19 juin pour être soumis à des contrôles techniques du fuselage, des essais moteurs, et une évaluation des systèmes de chargement et de déchargement de la soute par des pilotes d'essai de l'IAF.

L'appareil sera testé en vol dans différentes situations, dans des environnements humides, chauds ou l'oxygène est raréfié. Tous ces tests sont menés pour vérifier l'adaptation de l'équipement aux conditions climatiques et géographiques du pays.

Le ministère de défense donnera son approbation officielle pour un lot initial de 10 C-17, lorsque l'IAF aura confirmé formellement les capacités de l'avion.

Le Congrès américain a approuvé le 2 juin le principe de la vente de Globemaster III à l'inde. L'avion sera vendu dans le cadre des FMS pour une valeur maximale de 5.8 milliards de $.

23 juin 2010

L' ex-Union de l'Europe Occidentale ne veut pas mourir
Voici un des derniers communiqués de l'Assemblée Européenne de Sécurité et de Défense.

L’Assemblée fustige la décision prise par les gouvernements de fermer une instance démocratique
Paris, le 16 juin 2010 – L’Assemblée a condamné la décision prise par les gouvernements de l’UEO de dissoudre l’Organisation avant la mise sur pied d’un organe chargé d’assurer la relève du suivi interparlementaire des questions de sécurité et de défense par les parlements nationaux européens. Lors d’une discussion d’urgence sur les conséquences de la fermeture de l’Assemblée, John GREENWAY (Royaume-Uni, Groupe fédéré) a déclaré qu’un budget pour 2011 devait être immédiatement établi pour que le passage du témoin à un nouvel organe puisse s’effectuer en douceur l’année prochaine. Les décisions politiques liées à la fermeture doivent être prises par un comité de pilotage.L’initiative de créer une structure de contrôle interparlementaire de la politique étrangère, de sécurité et de défense européenne commune doit revenir aux parlements nationaux, a ajouté M. GREENWAY.
Bien que le rapport de M. GREENWAY, préparé par la Commission du budget, ou Commission des questeurs, sur les conséquences de la fermeture, n’ait pas donné lieu à un vote, il est clair que celui-ci est pleinement soutenu par l’Assemblée, a déclaré son Président, Robert WALTER. La présidente de la commission, Doris BARNETT (Allemagne, Groupe socialiste) a souligné l’importance du dialogue, en matière de sécurité et de défense, entre les Etats membres de l’UE et les Etats non membres, tels que certains Etats des Balkans occidentaux, la Turquie et la Russie. Les parlements ont pris de l’assurance depuis les années 1950, période à laquelle ils suivaient souvent la ligne des gouvernements. « Les parlements ont un pouvoir énorme maintenant ». Fermer l’Organisation est « une grave erreur », et l’organe qui la remplacera ne devra être ni un appendice ni une commission du Parlement européen. L’adhésion devra être ouverte à tous les pays non membres de l’UE faisant partie de l’Europe élargie, a-t-elle ajouté.Mike HANCOCK (Royaume-Uni, Groupe libéral) a déclaré que « la notification donnée à l’Assemblée pouvait fort bien être suivie par une supplique pour qu’elle revienne si on ne trouve rien de mieux. Mais si on demandait à l’Assemblée de revenir, ce serait trop tard et on aboutirait à une solution qui serait « un vrai gâchis » car elle ne lui permettrait pas de jouer pleinement son rôle dans la plus importante décision qu’ont à prendre les parlementaires – envoyer les gens risquer leur vie ».Il a qualifié la fermeture de « crise de la responsabilité parlementaire » et s’est dit surpris par cette décision qu’il a ressentie comme une trahison car l’ancien ministre des affaires étrangères britannique avait promis son soutien en ce qui concerne l’exercice du suivi parlementaire des questions de défense et de sécurité au niveau britannique et européen.
João Bosco MOTA AMARAL (Portugal, PPE/DC) a déclaré que les parlementaires n’avaient pas fait tout ce qui était en leur pouvoir pour empêcher qu’on signifie son congé à l’Assemblée, sur recommandation du gouvernement britannique, à un moment où la construction européenne est dans une phase décisive. « Nous avons été les artisans de la détérioration progressive de notre position », a-t-il ajouté.Pourtant, les gouvernements n’ont cessé de féliciter l’Assemblée de préparer des « rapports mobilisateurs (…) sur des questions controversées (…) visant toujours le bon objectif politique », et d’être « une alliée formidable quand on a besoin d’elle ».

Durant sa dernière session l'assemblée a approuvé un certain nombre de rapports dont celui-ci sur la coopération européenne dans le domaine des hélicoptères militaires. Lien



vol de deux A400M

22 juin 2010


Brèves indiennes
l'armée indienne et l'agence de recherche de la défense mènent de nombreux tests

Le 18 juin, l'Inde a procédé au lancement d'un missile de moyenne portée Prithvi-II depuis le polygone d'essais de Chandipur. Le missile a été tiré par des personnels du commandement des forces stratégiques depuis un lanceur mobile. Le missile Prithvi-II, long de 9 mètres pour une charge utile de 500 à 1000kg est déjà en service au sein des forces armées indiennes. Bien que le système soit capable de frapper des cibles à une distance de 350 km, le tir a été réalisé sur une distance moindre et a terminé sa course en mer.
L'essai a été conduit en présence d'officiels militaires et de scientifiques. Il s'agissait en fait d'un exercice pour vérifier les savoirs-faire des personnels a mettre en œuvre ce missile sophistiqué. Le dernier tir de missile Prithvi-II avait été effectué avec succès le 27 mars 2010.

Dans un domaine, plus modeste le laboratoire ADE, de Bangalore a développé un kit de guidage pour bombe de 1000 livres.
Le DRDO et l'Indian Air Force ont évalué avec succès cette bombe guide par laser sur le champ de tir de Pokhran dans le désert de Rajasthan au cours de la semaine.
Selon des officiels, "Les tests en vol ont démontré l'exactitude, la fiabilité et la performance de l'air de précision des bombes lancées," ont dit les officiels. Conçu et développé par l'Établissement de Développement Aéronautique Bangalore-basé (ADE), les tests du LGBS ont été conduits après de nombreux tests de simulation et de validation du design. L'armée de l'air, souhaite transformer un grand nombre de ses bombes non guidées au standard de cette nouvelle arme. Il n'est précisé qu'elle nacelle a été utilisée pour guider la bombe.



Le missile Antichar Nag a été testé dimanche 13 juin sur le champ de tir de l'armée indienne de Shamirpet, près de la ville de Hyderabad.
Le missile a été tiré contre un objectif mobile. Lors de précédents essais, le missile avait atteint une cible fixe à une distance de 500 mètres en trois secondes. Un officiel de la Defence Research and Development Organisation (DRDO) a déclaré au journal Hindu que le premier test de la version héliportée de ce missile, baptisé HELINA était attendu pour la fin de l'année. Cette arme sera installée sur l'hélicoptère d'attaque indien en cours de développement. Rappelons que les premiers travaux sur ce missile ont débuté en 1988 et les premiers essais menés en novembre 1990.


Commentaires
Toutes ces annonces nous renvoient l'image d'une industrie de défense indienne en panne. Les espoirs d'indépendance nationale en matière d'armement semblent reculer d'années en années.

l'inde va tester en fin de mois le C17 en vue d'acquérir une dizaine exemplaire de cet avion stratégique alors que les premiers C130 Super Hercules destinées aux forces spéciales indiennes seront livrées dans quelques mois,
En ce qui concerne les nouveau chasseurs TAJAS, les essais vont reprendre pour une seconde phase de test comparables à ceux menés en 2008 (
Au niveau terrestre, l'inde se prépare à acquérir un grand nombre de chars russes au détriment du char de combat national ARJUN. L'Inde en aussi en train de mener des essais pour sélectionner un nouvel obusier de 155 mm à partir de matériels étrangers.
Au niveau maritime, la situation est a peu près la même et les délais de livraisons extrêmement longs.

21 juin 2010


CCTV : L'artillerie chinoise perçoit ses nouveaux LRM de 300mm

Le 12 juin 2010 la télévision chinoise CCTV a rendu compte que la Brigade d'artillerie du 54ème corps d'armée était la quatrième unité à être dotée du lance roquettes multiples PHL-03 de 300mm. Ce système d'une portée de 150 kms est capable de disperser des sous-munitions sur une zone de 60 hectares en une salve.

Les unités suivantes ont déjà équipées au cours des dernières années :
-La 1ère Division d'artillerie du 42ème Corps d'armée, région militaire de Guangzhou au sud de la Chine
-La 9ème Division d'artillerie du 1er corps d'armée, région militaire de Nanjing.
-La Brigade d'artillerie du 31ème corps d'Armée de cette même région

Ces unités pourraient selon ce reportage frapper une cible à 140km au sud de la côte chinoise.
Le système de lance roquette multiple PHL03 est installé sur un châssis 8X8 avec douze tubes de lancement installés en superstructure. Les tubes sont disposés en trois fardeaux de quatre tubes. L'équipage du lanceur se compose de quatre personnels et est capable de tirer une salve. Un véhicule ravitailleur basé sur le même châssis à roues transporte 12 roquettes supplémentaires. Le rechargement s’effectue au moyen d'une grue hydraulique montée sur le véhicule.
Les photos tirées du reportage mettent en avant tous les personnels qui participent à la réalisation d'un tir, qu'il s'agissent des équipes topographiques, des personnels des équipes météo, des logisticiens qui ravitaillent les pièces. On voit aussi les personnels des PC Tirs et des drones d'acquisitions d'objectifs. Ils semblent que la brigade conduisent des écoles a feu.
Le même reportage a présenté le radar de contre batterie de Type 704 développé a partir du modèle américain An/TPQ-37 durant les années 80.
voici quelques unes des photographies présentées sur le site China defense blog










20 juin 2010



L'EUROMARFOR va participer à l' exercice «Swordfish» de la marine portugaise

Cinq navires de guerre, temporairement intégrés à la Force Marine européenne, (EUROMARFOR) participent du 21 au 30 juin à l'exercice naval «Espadon», de la Marine portugaise.

L'Euromarfor est activée pour la cinquième foire à Lisbonne en vue de participer à cet exercice national. Elle est née de la signature de la déclaration de Petersberg en juin 1992, par les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Union européenne.
Après un processus de consultations débuté en 1993, la France , l’Italie , l’Espagne et le Portugal décident de la création des euroforces (dont l’Euromarfor est la composante maritime, tandis que l’Eurofor est la composante terrestre) et signent la déclaration de Lisbonne, le 15 mai 1995.
Le noyau permanent de l'Euromarfor se trouve dans le pays qui en assure le commandement. En 2001, des officiers grec et turc ont rejoint la cellule permanente de l’EMF avec le statut d’observateurs, démontrant ainsi l’intérêt porté par ces deux nations à l’Euromarfor.

Depuis sa création, Euromarfor a été activée durant 42 mois pour des opérations réelles. La force a participé à des opérations en méditerranée orientale, en face du Liban, en mer d'Arabie en assurant le commandement de la TF 150.
Pour cet exercice, La Task Force sera composée des bâtiments suivants :
-La frégate française "Montcalm";
-La corvette italienne "Bettica";
-La frégate portugaise "Bartolomeu Dias" ;
-La frégate espagnole "Méndez Núñez" et le pétrolier ravitailleur Patino.



Le Portugal commande actuellement la Force Marine en la personne du vice amiral d'escadre José Saldanha Lopes. Durant l'exercice le Capitaine de vaisseau Gomes de Sousa sera le commandant au niveau tactique pour cet exercice. Il disposera d'un petit état-major tactique multinational pour conduire les opérations.

Quatorze bâtiments de surface, un sous-marin et 2000 personnels participent à cet exercice dirigé depuis le commandement naval de la marine portugaise à Oeiras.
La défense européenne avance toujours ...


Photos Questions defense

19 juin 2010

Le Portugal a réceptionné le sous-marin tridente

Le 17 juin, a Kiel, en Allemagne, l'Amiral Fernando Melo Gomes chef d'état-major de la marine portugaise a procédé à la réception provisoire du sous-marin Trident. Le sous-marin portugais restera encore quelques semaines a Kiel pour la formation de l'équipage et les essais à la mer. Ce bâtiment devrait être suivi, en fin d'année par son sister-ship, l'Arpao.

Longs de 68 mètres pour un déplacement d'environ 1850 tonnes, ces sous-marins, successeurs des sous-marins francais de type Daphné (un seul, le Barracuda, est encore en service), sont dotés d'un système de propulsion en circuit fermé, permettant d'augmenter leur autonomie en plongée. Ils sont armés par un équipage de 33 hommes. Ils disposent de 8 tubes de 533 mm et pourront embarquer jusqu'à 16 armes (torpilles Black Shark, missiles Sub Harpoon et mines).

La torpille Black Shark a été développée par L'établissement DCN de Saint Tropez en collaboration avec la compagnie italienne WASS ('Italien Whitehead Alenia Sistemi Subacquei), une filiale de Finmeccanica.Cette torpille lourde de nouvelle génération a un diamètre de 533 mm, 6 mètres de long et un poids de 1.5 t. Elle affiche des performances accrues, est capable de plonger aux alentours de 1000 mètres, de dépasser 50 noeuds et a une portée d'une cinquantaine de kilomètres.

Ces sous-marins vont redonner au Portugal une capacité sous-marine qui avait déclinée au cours de ces dernières années. Le prochain projet de la marine portugaise est l'acquisition d'un bâtiment de projection.




photos Marinha

18 juin 2010


photo EDA

La défense européenne avance

L'agence européenne de défense organise pour la seconde fois d'importantes manœuvres aéromobiles. Dans le cadre de sa présidence de l'UE, l'Espagne accueille l'exercice d'entraînement d'hélicoptères baptisé 'ALZOR' 2010. Celui-ci sera conduit sur un camp militaire près de Logroño entre les 9 et 24 juin 2010 avec la participation de 700 personnels de neuf pays.

L'ALAT espagnole (FAMET) assurera la direction de cet exercice, patronné par l'Agence Européenne de Défense et financé en grand partie par le Grand Duché du Luxembourg. L'exercice se déroulera dans différentes zones du territoire espagnol et 1350 heures de vol devraient être réalisés. Un des objectifs est de développer l'interopérabilité entre les nations participantes.

le 17 juin, le Ministre de Défense espagnol, Carme Chacón, a assisté dans le camp de San Gregorio à Saragosse, à l'entraînement des hélicoptères de combat. L' Espagne et huit pays de l'Union Européenne : l'Autriche, la Belgique, la République tchèque, l'Italie, la Slovénie, la Suède, le Royaume-Uni et l'Allemagne, ont mis sur le terrain un total 32 hélicoptères de onze modèles différents.

Le camp de San Gregorio, par ses conditions climatologiques et son environnement permet de se rapprocher des conditions de vol d'Afghanistan ou du Liban. La proximité des Pyrénées et de la Sierra de Guara, en fait une zone parfaite pour le vol en zone montagneuse.

Dans son intervention la ministre a souligné "Sans les hélicoptères, la mission de stabilisation et de la reconstruction que nous réalisons à l'Afghanistan serait pratiquement impossible."
L'ALAT a organisé l'année dernière la première édition baptisée GAP 2009 mais ne semble pas représentée à cette édition.


Photo EDA

Achat de missiles antichars par le Luxembourg
Le Luxembourg va acquérir le nouveau missile antichar développé par la société de défense suédoise Saab. Le Luxembourg deviendra le quatrième pays a se doter du NLAW (Next generation Light Antitank Weapon) conçu par Saab et produit par la société française Thales à Belfast.

L'arme est récemment entrée en service dans les armées britanniques, les forces armées suédoises et finlandaises.
Le NLAW, a la différence des missiles antichars traditionnels, n'explose pas au contact mais au-dessus des chars ennemis, c'est-à-dire à l'endroit où le blindage est le plus mince. C'est une arme de type tire et oublie qui peut être tiré depuis des espaces confinés. Il possède également un mode de détonation à l'impact pour les cibles non blindées.

L’armée luxembourgeoise est une force de taille modeste mais qui participe à de nombreuses opérations ou initiatives de défense. Les avions MERLIN 3 luxembourgeois ont ainsi contribué de manière significative à la mission de contre piraterie Atalanta pendant plusieurs mois.

photo defense technology

17 juin 2010

drone W50

La Chine expose ses drones

La chine est comme une pépinière, dans de nombreux domaines, les projets sont nombreux et témoignent du dynamisme de sa recherche. C'est dans cette logique que la 3ème Conférence et Exposition de drone Chinois s'est tenue à Pékin le 9 juin avec la présentation de 52 appareils.

La qualité des véhicules aériens sans pilote (UAVs) a fait de grand progrès ces dernières années en chine. Cinquante-deux nouveaux drones de 70 instituts de recherche ont été exposés durant les trois jours de cet événement. Les organisateurs, les industries aériennes chinoises, la Société Chinoise d'Aéronautique et d'Astronautique et le Département d'équipements de l'armée de l'air espèrent que l'Expo va servir d'une plate-forme d’échange pour la recherche, la production, et la vente de ces matériels.
Le secteur des UAV en Chine comprend les grandes compagnies de construction aéronautiques des petites sociétés tournées exclusivement vers les drones, celles construisant des missiles de croisière, ainsi que les centres de recherches des plus grandes universités.

Les vedettes furent le drone tactique W50 et l’hélicoptère Z3 .Le W50 dispose d’une panoplie complète de capteurs qui sont utilisé pour la surveillance de champ de bataille, l’observation des tirs d’artillerie. Selon son constructeur, il s’agit dune plate-forme volante très performant qui
dispose d’une transmission de données avancée, d’une navigation autonome GPS. Ce drone peut embarquer différentes charge et mener des missions variées, comme la reconnaissance militaire, l'évaluation des frappes (BDA), être utilisé comme relais de transmission et le brouillage électronique.

Lors de la grande parade militaire du 60ème anniversaire de la Fête nationale l'armée de libération a fait défiler un important groupe de véhicules transportant des UAVs. La plupart sont des modèles lents utilisés pour l’observation des tirs d'artillerie ou la reconnaissance tactique.



drone Z3
Au delà de ces drones tactiques, il existe un réel investissement dans la recherche concernant les drones dits stratégiques et de moyenne ou longue endurance. Certains diront que les drones chinois sont copiés sur ceux produits par les pays occidentaux. Cela pourrait changer...

15 juin 2010


La longue route vers le renouveau de l'armée irakienne

Alors que les états Unis préparent leur retrait d'Irak, le pays tente de reconstituer une armée capable de protéger ses frontières face à ces voisins. Depuis 2004, l'armée irakienne s'était orienté vers l'action intérieure et la contre insurrection.
Dans tous les domaines, de nombreux contrats ont été lancés; même si le pays souffre d'un manque de moyens.
Le pays essaie de diversifier ses sources d'approvisionnement et de revenir à ses fournisseurs historiques que furent la France, le brésil et les pays de l'ex-pacte de Varsovie. Même si les forces américaines ont effectué de nombreuses donations, l'armée de terre continue a apprécier ces matériels rustiques.

Domaine par domaine, les dernières évolutions enregistrées.
Armement terrestre
L'Ukraine est en train de préparer pour cet automne l'expédition des premiers matériels militaires achetés par l'Irak dans le cadre d'un contrat de plus de 550 millions de dollars signé en 2009.

photo constructeur
Pour le constructeur de véhicules blindés, le premier lot de transport de troupes blindés BTR-4 est prévue pour octobre de cette année. Les prototypes de ce matériel sont encore en cours d'essais. Le contrat prévoit la livraison plus de 400 véhicules blindés du modèle BTR-4, ainsi que diverses prestations logistiques. Le BTR-4 est une évolution du véhicule blindé 8x8 de transport de troupes BTR 80. Il a été dévoilé en juin 2006 et diverses tourelles peuvent équiper le porteur (version de commandement, dépannage, appui feu).

En ce qui concerne les chars lourds, l'armée de terre irakienne a signé il y a quelques années un contrat d'une valeur de 198 millions de $ pour la fourniture de 140 M1A1. Cette version du char de combat M1A1 baptisé Situation Awareness inclue une caméra thermique (FLIR) infrarouge de seconde génération,- un système de vision thermique pour le pilote, un kit de survivabilité en zone urbaine (Urban Survivability) qui améliorent la protection de l'équipage dans un environnement urbain. Ces matériels constitueront le fer de lance de la cavalerie irakienne

En vue de constituer une force blindée suffisamment dissuasive, Le gouvernement irakien a l'intention d'acheter deux mille chars T-72 en Europe de l'Est, et de les moderniser.

Aéromobilité
L'irak a commandé 24 hélicoptères Bell 407, ainsi que des missiles Hellfire auprès des Etats-Unis. Les appareils seront des hélicoptères civils qui sont ensuite militarisés par différentes entités en contrat avec l'US Army. Les premiers exemplaires équipés et modifiés seront livrés à la fin 2011.
Le 25 mars 2009, un contrat d'achat de 24 hélicoptères EC-135 d'Eurocopter pour environ 360 millions d'euros a été signé. Un lot de six gazelles a été livré a l'Irak pour préparer l'arrivée de ce matériel.


photo UTVA Avio Industrija

Dans le domaine aérien, plusieurs projets sont en cours
L'Irak a sélectionné comme appareil de formation initial l'avion serbe UTVA Lasta 95 à raison de 20 exemplaires. Le premier LASTA 95 a été livré en Décembre 2009 et 10 appareils ont déjà intégré l'armée de l'air.
Le Gouvernement irakien est en négociation pour acheter 24 avions d'entrainement à réaction pour équiper son école de pilotage. Il pourrait s'agir du Hawk britannique ou du T/A 50 coréen.

Depuis de long mois l'Irak ménage le suspens pour l'achat d'un chasseur capable d'assurer la défense aérienne du territoire. L'Iraqi Air force envisagerait l'achat de 36 F-16 mais toutes les options restent ouvertes comme l'acquisition d'avions de combat d'occasion français (mirages F1 ) ou russes.
Dans le domaine du transport aérien, selon des sources ukrainiennes, la livraison du premier avion de transport AN 32 pourrait avoir lieu en septembre 2010.

Dans le domaine maritime
la semaine dernière,l'aviso français Commandant Ducuing a fait escale dans le port d'Oum Qasr, au sud de l'Irak et mené des exercices avec la marine irakienne.
La visite de cette frégate est considérée comme une étape vers la reprise de la collaboration entre la France et l’Irak dans les domaines de l’armement et de la formation militaire.

Actuellement, la Marine irakienne aligne deux bataillons d'infanterie de marine et 4 grands patrouilleurs qui gardent les eaux territoriales de l'Irak, protégeant l'infrastructure pétrolière et le trafic commercial.

photo swiftships
La compagnie Swiftships est sous contrat avec la Marine américaine pour construire 15 patrouilleurs de 35 mètres. Le premier d'entre-eux est resté aux États-Unis, où il est utilisé pour la formation du premier groupe de marins irakiens qui doit achever sa formation en juillet 2010. La société française Ocea a remporté l'été dernier un important contrat avec l'Irak d'une valeur de 50 à 60 millions d'euros pour la réalisation de deux navires de soutien affectés à la surveillance des côtes.

Pour conclure les défis sont encore nombreux avant que l'armée irakienne ne soit en mesure de remplir sa mission de protection du pays. L'achat de matériel n'est qu'une étape du processus de reconstitution d'une armée.
un site internet tenu par un ancien militaire américain répertorie les progrès de l'armée irakienne et dresse mensuellement l'état et l'organisation de ces forces.
Exercice Viking Express ou l'armée belge en Norvège


L'armée belge est en train de mener un exercice de grande ampleur en Norvège dans le cadre de la prise d'alerte de la NRF 15. Cet exercice est bien décrit et mis en valeur sur le site de la défense belge.



12 juin 2010


Fin de l'exercice multinational KWANZA 2010 de la CEEAC

Le directeur adjoint de l'exercice international "Kwanza 2010", le général angolais, Paulo de Sousa Santos, a déclaré vendredi, que les conditions pour la certification, par Union Africaine (UA), de la Force Multinationale d'Afrique Centrale (FOMAC) étaient réunies.
Le général Santos a fait cette déclaration à la présentation, aux ministres de la Défense du Conseil de Paix (COPAIX), du programme des journées de démonstrations techniques et tactiques d'infanterie et de la force navale de la FOMAC.

Selon ce chef militaire, la démonstration de la capacité des forces de la Communauté économique des États d'Afrique centrale aux opérations de maintien de paix est un fait réel. Les manœuvres militaires «Kwanza 2010» se sont achevé le 5 juin dernier à Cabo Ledo, en Angola, où les effectifs militaires, policiers et de la composante civile des pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) étaient regroupés depuis le 22 mai dernier.

Cet exercice s'appuyait sur un scénario comprenant les principaux problèmes rencontrés au cours des conflits qui se sont déroulés en Afrique centrale. Le 4 juin, la FOMAC a simulé une première intervention maritime aéroportée sur l’océan Atlantique qui a consisté à maitriser un navire de pirates qui terrorisaient les populations d’un village situé non loin de la côte.

Le secrétaire général de la CEEAC, Louis sylvain Ngoma, a estimé lors de la clôture de l’opération que 75% des objectifs fixés par la communauté ont été atteints pour cette opération qui a mobilisé près de 4000 hommes issus des trois unités (Terre, Air, Mer) et capables de se projeter et de mener une action communautaire dans les délais.

Durant cet exercice l'hôpital médico-chirurgical de campagne mis sur pied à Cabo Ledo, a assisté les populations locales. 400 patients souffrant de maladies tropicales, ainsi que de malnutrition ont été pris en charge.

L'armée angolaise en a profité pour effectuer des démonstration de matériels et mettre en avant les productions nationales dans le domaine militaire. Parmi ces équipements figurent un véhicule blindé de transport de troupes du type "TBT-03" dénommée "Nyhamalanda", des équipement d'aide au déploiement, des moyens de soutien et de dépannage des véhicules.


photo jornal de Angola-exposition de matériels angolais

Le Bilan
La force multinationale de l’Afrique centrale (Fomac) a fait sa première démonstration au cours de cet exercice. Le président de la Commission de Certification de la Brigade, le Congolais Charles Bondjo, envoyé de l'Union Africaine a déclaré samedi dernier, que les niveaux stratégiques et opératifs étaient conformes aux exigences requises.

Cette brigade devra s’engager dans les opérations multinationales de maintien de la paix à la demande de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, (CEEAC) si nécessaire.

Il est très difficile de dresser un bilan tant les informations ou photos de cet évènement sont rares. Un exercice d'une telle ampleur est déjà un succès pour une organisation régionale. Néanmoins, ni la CEEAC, ni l'Union Africaine n'ont assuré un soutien COM à cet événement pourtant important.
La communication et la diffusion d'information sur internet reste un des points faibles des pays et organisation du continent. Seuls les médias angolais ont donné un certain écho à cet événement.

photo jornal de Angola-remise de décorations en fin d'exercice

Prochaine étape pour l'Afrique militaire, Amani Africa avec le soutien d'EURORECAMP en octobre 2010.

11 juin 2010


photo site gouvernement Timor-oriental

Timor-Oriental : La course aux armements ?

Selon un rapport du SIRPI, certains pays ont augmenté leurs budgets dans de fortes proportions. Il s'agit du Timor-Oriental (54 %), de l’Uruguay (24 %),de Taïwan (19 %), du Liban (20 %), l’Afghanistan (19 %), l’Équateur (18 %) et le Brésil (16 %). Timor est un pays très pauvre qui se remet difficilement de son annexion en 1975 par l'Indonésie et d'une longue période d'instabilité politique après son indépendance en 2002.

De grands espoirs sont placés dans l'exploitation des réserves pétrolières off-shore, dont les licences fournissent déjà près de 50 millions de dollars par an et représentent 55% du PNB du Timor. En 2006, le pays a signé un accord avec l'Australie sur le partage des ressources naturelles, qui allouait 50 % des revenus à Timor oriental. Un des majeurs défis sera d'assurer l'utilisation des revenus pétroliers de façon soutenable pour le développement de ce pays.

Des liens très forts persistent avec le Portugal, ancienne puissance coloniale. Le Timor oriental est le premier bénéficiaire de l’aide au développement portugaise.
L'Australie a joué un rôle majeur dans la stabilisation du pays et son développement principalement en raison de sa proximité et son statut de puissance régionale. L'Australie est aussi devenu au fil des ans un ami encombrant pour le gouvernement du Timor- Oriental et les contacts semblent aujourd'hui très tendus.
L'achat de deux patrouilleurs chinois est la cause de l'augmentation substantielle des crédits alloués à la défense et d'un froid avec le gouvernement australien.

Unités Australienne au Timor
photo MOD Australia

Cet achat a crée une controverse très importante dans le pays. La critique principale concerne le manque de transparence entourant le contrat d'achat de ces bâtiments de conception chinoise. Aucun appel d'offre n'a été lancé et la décision d'acheter les bateaux prise unilatéralement par le Premier ministre Gusmão. Malgré des appels de politiciens d'opposition et de certaines ONG, le gouvernement a refusé de rendre public les clauses du contrat.

L'achat des deux bâtiments doit fournir des moyens à la composante navale des Forces de Défense de Timor-leste (F-FDTL) et de contrôler la Mer du Timor. Ils permettront de lutter contre l'exploitation illégale de la ZEE de Timor.
Le chef d'état-major des FDTL, le général Matan Ruak, a déclaré que ces nouveaux bateaux permettront au Timor-Oriental de développer la coopération avec les marines des pays voisins et aussi de progresser dans le domaines hydrographiques.

Ce contrat pourrait ne pas être le seul avec la Chine, ce qui contrarie fortement l'Australie qui continue à fournir un appui important au pays. Le pays a un plan ambitieux de développement de ses forces de sécurité que l'Australie et les nations-unis trouvent démesuré.

video site tempo semanal

Les navires admis au service sont de la classe Shanghai III dont les premiers modèles remontent au début des années 1960. Le Type 62C ou Shanghai-II est le navire de guerre chinois qui a rencontré le plus de succès à l'exportation ; construit à plus de 300 exemplaires entre 1982 et 1988. la classe shanghai III est une version qui n'a pas de moyens anti-sous-marins.

Le bâtiment mesure trente-huit mètres de longueur, à une largeur de 5,4 m et un tirant d'eau de 1,7 m. Il déplace 135 tonnes, à une vitesse maximale de 30 nœuds, un rayon d'action de 700 milles marins,une autonomie de 6 jours en mer et un équipage de plus de 36 personnels. Ceux-ci sont en cours de formation par des marins chinois. Les patrouilleurs sont équipés de deux canons jumeaux de 37 mm à l'avant et à l'arrière et de deux canons jumeaux de 23 mm à l'arrière.

10 juin 2010



Les trois premiers Super Hercules C-130J commandés par l'Inde sont en assemblage final

Les trois premiers Super Hercules C-130J commandés par l'Inde sont en assemblage final sur la chaîne de Lockheed Martin. L'inde a commandé 6 Super Hercules C130J pour un montant d'un milliard de dollars. Ce contrat avait été notifié en 2007 par l'intermédiaire de l'US Defence Security Cooperation Agency (DSCA).

Le premier avion C-130J est prévu pour arriver en Inde en février 2011. l'Armée indienne et l'Armée de l'air disposeront "des nouvelles capacités d'opérations spéciales utilisant un des appareils les plus avancés du monde," selon le constructeur. Le C-130J peut transporter huit palettes type 463L, 128 personnels ou 92 parachutistes équipés.
En accord avec les exigences de l' IAF, le gouvernement américain a offert une configuration C-130J unique modifiée pour des missions de type forces spéciales. Équipé d'un ensemble de détection Infrarouge (IDS), l'avion pourra exécuter des largages de haute précision, du vol tactique, des atterrissages de nuit sans visibilité.

Pour assurer une disponibilité permanente de 80 % des appareils, Lockheed Martin a offert un contrat d'entretien long terme à l'IAF comparable à ceux offerts à l'USAF, la RAAF, les RAF et RCAF. Il y a quelques jours, le Canada a reçu le premier exemplaire d'une commande de 16 appareils.

Pour l'inde, il ne s'agirait que d'une première commande car d'autres départements sont intéressés par cet appareil. L'inde ne dispose pas pour l'instant d'un avion de ce tonnage et d'une telle flexibilité. Il s'agira d'une capacité réellement nouvelle qui permettra à l'inde de mieux rayonner en terme militaire. Il ne s'agit encore que d'une première étape car une commande de C17 est à l'étude après une demande FMS.

9 juin 2010


Exercice Garuda-IV, départ du détachement indien vers la France

Pour la première fois, l'avion de combat le plus performant de la force aérienne indienne, le Sukhoi-30 MKI participera à un exercice commun en France. Un détachement comprenant six chasseurs Su-30 MKI, 3 ravitailleurs IL-78 , un Il-76 de transport et 230 personnel va participer à l'exercice GARUDA du 14 au 25 juin sur la base aérienne d'Istres en France.

Le contingent de l'IAF a été rassemblé lors d'une cérémonie formelle par l'Air Marshal S Varthaman. Il a déclaré : "Nous nous sommes bien préparés pendant 6-8 derniers mois et je suis sûr que vous excellerez avec votre professionnalisme...."

Les armées de l'air françaises et indiennes seront rejointes par l'Armée de l'air de Singapour avec des chasseurs F-16. L'exercice se déroule au moment ou l'Inde et la France discutent du chantier de modernisation des 56 Mirage 2000 de l'IAF. Les avions ont décollé de leur base le 7 juin.


photo Deccan Herald

7 juin 2010



Du nouveau pour les avions d'entrainement chinois

Venezuela
Le Venezuela du président Hugo Chavez a annoncé avoir acheté un second lot d'avions d'entrainement k8 pour un montant de 82 millions de dollars.Le Venezuela va donc recevoir 18 nouveaux appareils de ce type.

Chine
L'armée populaire de libération a reçu ses premiers avion d'entrainement JL9. Cet appareil dénommé au marché international FTC-2000 est entré en production initiale et commence a entrer à intégrer l'armée de l'air et la Marine. Il est basé sur le JL-7 actuellement dans le service et qui est une évolution du MIG 21.

Il s'agit d'un appareil bon marché en comparaison de l'avion d'entrainement JL-15 en cours de développement. Pour ses élèves pilotes, tant l'armée de l'air ( PLAAF) que la marine (PLANAF) ont opté pour le JL-9 qui semble déjà relativement complet. Il est le concurrent du JL 15 propose par Hongdu Aviation Industry Corporation (HAIG)


Développé depuis 2001 par Chengdu Aircraft Industry Corporation, le JL-9/JL-9/FTC-2000 est un avion d'entrainement avancé et un appareil de transformation. Il possède de nombreux points communs son prédécesseur, le JJ-7/FT. Plusieurs améliorations sont présentes, y compris un nouveau nez ou l'on trouve un radar moderne, des entrées latérales d'air dans le style du FC-1*, des ailes dans le delta double et avionique intégrée (HUD + MFD), RWR, ECM, INS / le GPS) en option.
Sa capacité à former des pilotes au maniement des chasseurs de nouvelle génération J-10 et J-11 n'est pas avérée.

*FC1 ou J17. programme Sino pakistanais déjà traité dans ce blog.


Film promotionnel de Guizhou Aviation Industry Group Co. (GAIGC) JL-9 or FTC-2000 Mountain Eagle (Shanying) ...
photos China defense blogspot

4 juin 2010

L'industrie d'armement russe exporte bien, les médias russes se font largement l'écho de ces réussites commerciales.

Émirats Arabes Unis
Des discussions ont lieu entre la Russie et les EAU pour moderniser un grand nombre de véhicules de combat d' infanterie BMP 3.Le chef de délégation russe Vyacheslav Dzirkaln a déclaré que des négociations se sont tenues à Abu Dhabi sur la modernisation d'un grand nombre de BMP-3S en vue d'augmenter leur capacité de combat.
La même source a confirmé que la Russie livrerait des systèmes de défense aérienne à courte portée Pantsir-S1 aux Émirats avant la fin de 2010. En 2000, la Russie a signé un contrat de734millions de $ avec les EAU pour l'achat de 50 systèmes de défense aérienne.

Maghreb
La Russie livrera les premiers chasseurs Su-30 et avions-écoles Yak-130 à l’Algérie en 2011, a annoncé le vice-directeur du Service fédéral pour la coopération militaire et technique (CMT) Viatcheslav Dzirkaln, cité par les médias russes. Ainsi, l'Algérie réceptionnera 28 chasseurs polyvalents SU-30MKA, a annoncé le porte-parole du constructeur aéronautique russe d’Irkoutsk.

L'Algérie et la Libye souhaitent acheter le système antiaérien russe de courte portée Pantsir-S1, a annoncé à RIA Novosti, le vice-directeur du Service fédéral pour la coopération militaire et technique (FS VTS) Viatcheslav Dzirkaln.

Viet-Nam
La Russie livrera six sous-marins diesel-électriques 636M au Vietnam pour 3,2 milliards de dollars conformément à un contrat signé lors d'une visite du premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dong à Moscou le 15 décembre 2009 selon une revue russe cité par l'agence novosti. En 2010-2011, la Russie livrera également au Vietnam huit chasseurs Su-30MK2 pour un montant d'environ 400 millions de dollars.

Inde
Un important projet de modernisation d'une partie des avions Su-30MKI construits en Inde sous licence russe, est en projet, rapporte la revue India Today. Ce projet sous le nom de code Super-30 prévoit entre autres l'installation sur 40 appareils Su-30 de nouveaux radars, d'ordinateurs de bord, de systèmes électroniques de conduite du combat et de missiles de croisière supersoniques BrahMos. Le montant de la commande n'est pas divulgué.



2 juin 2010


La Marine du Pakistan a mis en service deux P3C Orion modernisés par les USA

La Marine du Pakistan a reçu deux P3C Orion de surveillance maritime, acquis auprès des États-Unis dans le cadre d 'une vente FMS. Les appareils ont été confié au Pakistan le 30 avril 2010,à la Naval Air Station de Jacksonville.

Lors de la cérémonie de mise en service de ces avions, à la base navale de Mehran, le Chef d' état-major de la marine Pakistanaise, l'Amiral Noman Bashir a déclaré qu'avec l'arrivée de ces deux avions de surveillance , la capacité de la marine serait considérablement accru.

D'ici à 2012, la Marine du Pakistan recevra un total de huit avion P-3C dans le cadre de ce programme. Les huit avions ont été entièrement révisé et les systèmes de mission ainsi que l'avionique modernisés. Le Pakistan dispose de la capacité de conduire des patrouilles maritime en eau profonde et ces appareils peuvent tirer des missiles harpoon (antinavires).

Le Pakistan dispose d'ores et déjà de 4 appareils de ce type; de Fokker F27 et de Breguet atlantic. Le Pakistan qui participe 0 la Task force internationale 150 de contre terrorisme met en œuvre de tels équipements contre les terroristes, les pirates ou les trafiquants de drogue.

Commentaire : L'inde est en train de devenir un partenaire stratégique des États-Unis et l'arrivée de ce matériel est a comparer avec la commande de P8 Poséidon par la marine indienne.

Photo US Navy

FEEDJIT Live Traffic Feed