28 sept. 2010


Le système GLONASS pleinement opérationnel en 2010 ....

Le système russe de navigation pas satellite GLONASS couvrira l'ensemble du globe dès 2010, a confirmé lundi à Prague le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Perminov lors du 61e Congrès astronautique international.
"Cette année, nous assurerons la couverture globale de GLONASS. La constellation comprendra 24 satellites opérationnels et trois ou quatre appareils de réserve", a indiqué M.Perminov.
Le 2 septembre dernier, le lanceur lourd russe Proton-M a placé en orbite trois autres satellites Glonass-M. Ces satellites, d'un poids de 1,4 tonne chacun, viennent s'ajouter aux 23 appareils du système Glonass déjà en orbite, dont 21 opérationnels et deux en réserve. Au total, neuf satellites seront mis sur orbite en 2010 par trois lanceurs.

Une histoire mouvementée

Mis en exploitation en 1993, le système de navigation GLONASS (GLObal NAvigation Satellite System), analogue russe de l'américain GPS, est destiné à déterminer les coordonnées des objets sur terre et en mer avec une précision d'un mètre près. Dès le milieu de l'année 1996, GLONASS n'est plus opérationnel. Il repassera même en dessous du seuil des 18 satellites qui permet d'assurer un service minimum. Le prochain lancement n'intervient que le 30 décembre 1998. A ce moment, il ne reste que 16 satellites en fonctionnement. C'est à cette époque que le gouvernement russe décide de partager la responsabilité du programme entre l'Agence Spatiale civile (RKA) et les militaires. En octobre 2000, seulement six satellites sont opérationnels!

A partir de l'an 2000, la Russie va relancer le système et décide de lancer un triplet de satellites par an. Le tir de 2002 emporte trois Ouragan de première génération, et celui de 2003 permet de placer sur orbite le premier Ouragan-M : Cosmos 2404.

En août 2001, les russes prévoient la mise en service d'une troisième génération de satellites Ouragan : les Ouragan-K. Ceux-ci seront nettement plus légers que leurs prédécesseurs (745 kg au décollage!) et auront une durée de vie de dix ans. Leurs horloges atomiques auront la même précision que celles des Ouragan-M, mais une électronique améliorée permettra d'émettre un signal beaucoup plus précis (14 m dans le plan horizontal, 20 m en altitude, et 5 cm/s en vitesse). La précision temporelle restera la même : 0,7 microseconde.
Une autre avancée majeure qui sera réalisée avec les Ouragan-K est l'utilisation d'une troisième bande de fréquences (autour des 1,20 GHz). Cette mesure est destinée à l'ouverture du réseau aux applications civiles.

Le réseau de satellite est complétée par des stations sol ou des antennes comme celle installée en février 2010, en Arctique. Elle corrigera les orbites des satellites de la constellation GLONASS" qui ne sont pas visibles depuis le territoire russe. La précision de fonctionnement du système de navigation russe GLONASS devait être portée à 5,5 m cette année, et à 2,8 m l'an prochain.


Coopération internationale
La Russie a du ouvrir ce projet à des partenaires extérieurs en vue d’assurer sa pérennité. Il y a plusieurs années, l’Inde a rejoint le projet. Le Brésil souhaite participer au projet russe de navigation par satellite GLONASS et créer un satellite de télécommunications russo-brésilien. En 2009, la Russie a proposé à la Thaïlande et a l’Ukraine des opportunités de coopération dans ce domaine.

Les premières applications grand public

Aujourd'hui, moins d'une centaine de milliers de navigateurs utilise le système GLONASS ; ce qui ne représente qu'une goutte d'eau comparativement aux puces GPS.
La Russie a signé recemment des accords avec des dizaines de pays pour une utilisation civile. Par example, la société russe NIS (Systèmes d'information et de navigation) a signé un contrat avec la compagnie indienne HBL Power Systems sur l'utilisation pour les bus indiens du Glonass.
La société chinoise ZTE, équipementier et fabricant de téléphones portables, a dévoilé le prototype d’un téléphone adapté à tous les réseaux mondiaux mais qui pourra aussi recevoir les signaux des quatre grands systèmes de navigation par satellite (ou GNSS) : GPS américain, Glonass russe, Galileo européen et Beidou chinois.


projet Mio
Utilisation militaire
L'utilisation militaire du système a été évoquée par M. Ivanov dans un discours devant les députés de la Douma. Le 10 mars dernier, il a fait savoir que ce système serait le seul à équiper les avions de combats et les véhicules de patrouille de la police en Russie.
Seul l'Inde a signé un contrat avec la Russie dans le domaine militaire ce qui atteste le caractère stratégique du partenariat entre les deux pays.
Sources : agence Novosti, agence spatiale fédérale russe

27 sept. 2010


Brève

Composante air belge : à vendre Airbus A310, à louer A330

Signe des temps, les restrictions budgétaires affectent les différents ministères européens de la défense. La Belgique recherche des solutions dont certaines relativement originales.L' agence belga nous rend compte que Le ministère de la Défense belge a mis en vente le 7 septembre, un Airbus A310, avant même son retrait du service, prévu fin novembre.

L'appareil, un A310-222 immatriculé CA-01, est mis en vente avec un réacteur de réserve et diverses pièces de rechange par le service des ventes de l'armée. Les offres sont a communiquer avant le 15 octobre.

La Belgique a déjà vendu un autre Airbus A310, le CA-02, retiré du service en août 2009. Il aurait été, selon le même communiqué, acquis par la société MAD Africa de Bruxelles, qui a déjà racheté 23 hélicoptères Alouette II et huit hélicoptères Agusta A109 à l'armée - pour en revendre certains à Madagascar ou aux Pays-Bas. Trois hélicoptères Alouette II retirés du service l’an dernier par l’armée belge ont été en effet livrés fin mars 2010 à la gendarmerie de Madagascar.

Le remplacement de ces appareils de transport stratégique est assuré depuis novembre dernier par la location d'un Airbus A330 à la compagnie portugaise Hi Fly. Or en aout de cette année, on apprenait que le ministère de la défense belge et la compagnie aérienne Brussels Airlines étaient en négociations pour conclure un accord permettant à la seconde de sous-louer l'avion de transport Airbus A330 employé par l'armée s'il n'est pas utilisé.
Source Belga

25 sept. 2010


Reconstitution de la force aérienne de combat irakienne

Une vente FMS est en cours de négociation entre les Etats-Unis et la République d’Irak pour l’acquisition de chasseurs bombardiers F16. La reconstitution d’une aviation de combat est une étape majeure dans la restauration de l’indépendance de l’Irak.

La demande du gouvernement irakien comprend 18 appareils F-16IQ dont le modèle n’est pas clairement identifié. En lisant le communiqué de l’agence de coopération américaine, on note que les Etats-Unis ne proposent pas la dernière génération d'armement comme le Raytheon AIM-120D AMRAAM ou le missile courte portée AIM-9X Sidewinder. Les irakiens se voient proposer les missiles Sidewinder AIM-9L, le Raytheon AIM-7M Sparrow et le missile air-sol AGM-65D Maverick déjà ancien, ainsi des bombes guidées laser.
Ces appareils seraient équipés de radar APG-68(V) 9 alors que le radar à balayage électronique (AESA) est déjà sur le marché. L’Irak demande aussi des moyens de contre mesures électroniques, quatre pods de reconnaissance et vingt nacelles de désignation d’objectifs. Un lot de 20 réservoirs conformes figure aussi dans la commande. Les appareils pourraient être équipés du réacteur Pratt & Whitney F100-PW-229 ou du General Electric F110-GE-129. L’ensemble du marché qui est estimé à 4,2 milliards de dollars, comprend la formation et de nombreux services annexes.

Lockheed continue à produire le F-16 mais doit engranger de nouvelles commandes pour maintenir la ligne de production ouverte. En août, le sultanat d’Oman a effectué une demande similaire pour 18 Block 50/52s et un montant de 3.5 milliards. Le constructeur américain espère aussi remporter le contrat indien pour l’achat de 126 chasseurs.
Photo: F16 US air force

21 sept. 2010



Livraison et nouvelles commandes d’hélicoptères Mi-17

La Russie va livrer au Sud-Soudan d'ici la fin de l'année 10 hélicoptères Mi-17. Une source dans le secteur aéronautique a informé l'agence Interfax de cette livraison : "Aux termes d'un contrat signé en 2007, l'usine d'hélicoptères de Kazan va fournir au Soudan 9 appareils Mi-17V-5 et 1 Mi-172 en configuration civile", a précisé cette source.
Le premier lot de 4 Mi-17-V5 est arrivé à l’aéroport d’Entebbe en Ouganda le 12 aout à bord d’un Antonov AN-124. "Nous prévoyons de livrer tous les hélicoptères d'ici la fin de l'année", a-t-elle ajouté.

Nouvelles commandes
En argentine, Le ministre de la Défense a signé un contrat pour l'achat de deux Mi-17, qui seront utilisés pour des opérations logistiques et de secours dans des bases de l'Antarctique. L'achat des deux appareils a été effectué dans le cadre d'un contrat "gouvernement à gouvernement" et comprend la formation des pilotes et des mécaniciens. Les deux hélicoptères seront livrés à l'Argentine en septembre 2011.

En Asie, l’inde qui a déjà commandé 80 Mi-17s en 2008, souhaiterait acquérir 59 Mi-17 supplémentaires pour un cout de 1.9 milliard de dollars auprès de la compagnie Rosoboronexport. Les premiers Mi-17 commandés en 2008 selon livrés cette année.

Depuis plusieurs années, le MI-17 est devenu un hélicoptere incontournable que ce soit sous les couleurs des Nations Unies ou dans le ciel Afghan.


photo + infographie RIA novosti

20 sept. 2010


Du nouveau dans le domaine des avions de transports tactiques

L'Europe et les États-Unis auront d'ici à quelques années a faire face à une forte concurrence des pays émergents comme la brésil et la Chine dans le domaine des avions de transport tactiques.

L'envol de l'avion de transport KC390

Le projet d'avion tactique KC 390 lancé par le brésil est en train de prendre forme malgré la crise économique et plusieurs pays ont annoncé vouloir rejoindre la programme.

La Colombie souhaiterais acquérir 12 avions, et le Chili 6 appareils. Le Portugal et la République Tchèque sont également intéressés pour en acheter respectivement 6 et 2 pour leurs armées de l'air...

La France dans le cadre de la vente de Rafale au brésil pourrait commander une dizaine d'appareils de ce type. Dans le cadre du même contrat FX2, la suède a propose d'évaluer l' appareil. La force aérienne brésilienne en commanderait pour sa part 28 appareils. Elle a commandé les deux prototypes nécessaires au développement de l' appareil.

Avec la déclaration d'intention tchèque, les négociations pourraient aboutir à la vente de 54 avions KC-390 pour les forces aériennes de 5 pays. Les industries aéronautiques des pays citées souhaitent évidemment participer au développement de l'appareil ou obtenir la sous traitance de certains éléments.

Cet avion sera le plus lourd jamais construit par la firme Embraer. Il pourra transporter une charge de 21 tonnes y compris des véhicules blindes à roues. il sera sur le même segment que le C130 J Super Hercules. Une version ravitaillement en vol est en cours de développement.

Le redémarrage de l'avion de transport chinois Y9

La construction du prototype du successeur de la copie chinoise de l' AN 12 (Y8) a repris selon la presse chinoise, Le Y9 sera équipé de 4 turbopropulseurs de fabrication chinoise et pourra transporter 25 tonnes de charge. Son premier vol pourrait avoir lieu en 2011. Aucune commande formelle n' a été encore passée mais il s'agit d'une tentative chinoise de construire un appareil de la catégorie du C130.



photos Embraer et China aviation news

19 sept. 2010


Départ des bâtiments de guerre thaïlandais vers le golfe d’Aden

Deux bâtiments de guerre thaïlandais, le HTMS Pattani et le HTMS Similan avec 351 marins et 20 membres des forces spéciales ont quitté le port de Chuk Samet, le 10 septembre pour rallier le golfe d’Aden et participer à la chasse aux pirates menée le long des cotes de Somalie. Il s’agit de la première mission internationale de la marine thaïlandaise pour protéger des intérêts nationaux.

Le patrouilleur HTMS Pattani et le pétrolier ravitailleur HTMS Similan sont des bâtiments de conception chinoise qui embarquent deux hélicoptères. Leur mission qui va durer 98 jours sera de protéger les bâtiments de commerce et de pêche thaïlandais.

La marine espère protéger les 60 navires thaïlandais qui passeront par le Golfe d’ Aden durant cette periode. La flottille devrait mettre 17 jours pour rejoindre le golfe d’Aden. Les navires devraient revenir en Thaïlande le 12 décembre 2010.



photos Bangkok Post

17 sept. 2010


La Chine a livré une troisième frégate à la marine pakistanaise

La Chine a livré la troisième frégate du type F-22P à la marine Pakistanaise ce mercredi.
La frégate F-22P est une version améliorée de frégate chinoise du type 053H3. Les trois premières ont été construites aux chantiers navals Hudong Zhonghua de Shanghai alors que la dernière sera assemblée par les chantiers pakistanais Karachi Shipyard. Selon, la marine pakistanaise la construction de cette dernière se poursuit de manière satisfaisante.
Le contrat a été signé le 4 Avril 2006 avec la conclusion d’un accord pour le financement et le transfert de technologie. Le contrat de 750 million $ inclut aussi la livraison de 4 à 6 hélicoptères Harbin Z-9EC de lutte anti sous marine ainsi que les munitions pour l'armement des frégates.

Le premier bâtiment, le PNS Zulfiquar, a été transféré le 30 Juillet 2009 et le second, le PNS Shamsheer, le 23 janvier 2010.

L'armement de cette classe reste conventionnel et s’articule autour du missile antinavire C802 qui est sur le marché depuis 1989. Ce missile d 'une portée de 120 kilomètres dans sa version de base est comparable au missile Harpoon. Le navire dispose d’un canon de 76.2 mm (AK–176M), de deux CIWS de 30mm pour la défense terminale.
Au niveau antiaérien, il est equipé de la copie chinoise du crotale, le FM-90N (huit lanceurs). Le bâtiment a une capacité anti-sous marine grâce à des tubes lance torpilles du modèle ET-52C et les capteurs associés. Le bâtiment embarque un hélicoptère Z9EC. Cet hélicoptère est spécialement configuré pour la lutte ASM dispose de torpilles et de nombreux capteurs. Il peut aussi servir de relais pour le missile antinavire C802 augmentant ainsi sa portée.


Missile C802

Cette frégate rejoindra bientôt la flotte pakistanaise au moment ou celle-ci réceptionne un ancien bâtiment US de la classe Oliver Hazard Perry. Le Pakistan renforce son potentiel naval par tous les moyens disponibles.

photo: PNS ZULIKAR
Mak Hon Keong

15 sept. 2010

Présentation de matériels de l'armée de terre du Kenya


14 sept. 2010



Les Etats-Unis ont donné leur feux vert à l’achat par l’Australie d’avions de guerre électronique EA-18G Growler.


L’US Technology, Transfer, Security Assistance, Review Board (TTSARB) a pris la décision d’autoriser cette vente de matériels de haute technologie.

Cette décision a été prise à la demande du gouvernement australien et concerne 12 F/A-18F Super Hornets, sur les 24 avions commandés en 2009 par la RAAF. La moitié de la commande seraient directement configurée au standard EA-18G Growler,sur les chaines d’assemblage Boeing.

Le premier Growler a été reçu par l’US Navy le 3 Juin 2008. Selon le constructeur, 27 EA-18G (Mai 2010) sur les 114 avions commandé été à la marine américaine. Il remplace progessivement l’EA6B Prowler qui a rendu de nombreux services de la guerre du Viêt-Nam aux campagnes du Golfe.

Le système d’armes combine des senseurs embarqués, des armements pour supprimer les défenses aériennes adverses et des moyens de brouillage.



photos Boeing

13 sept. 2010



Exercice MEDFLAG 10 en République Démocratique du Congo

En partenariat avec le commandement américain pour l'Afrique (AFRICOM), les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) organisent, du 06 au 18 septembre à Kinshasa, un exercice conjoint dans le domaine médical baptisé MEDFLAG 10.
Environ 100 personnels militaires américains et 250 soldats congolais vont travailler ensemble à améliorer le niveau d’entrainement de leurs forces médicales pour faire face à des situations humanitaires d’urgence.

L'exercice, qui a lieu dans un pays différent chaque année, consiste ordinairement en trois phases : des formations académiques; un exercice à grande échelle avec la présence de victimes potentielles ; et des événements d'aide humanitaire, dans le domaine médical, dentaire et vétérinaire.

Les précédentes éditions de MEDFLAG se sont déroulées depuis sa création en 1987 dans les pays suivants ; Botswana, Burundi, Cameroun, Cap Vert, Tchad, Gabon, Ghana, Mauritanie, Maroc, Mozambique, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Afrique du Sud, Swaziland, Lesotho et Malawi.
Deux éditions se sont déroulées en Europe (Géorgie, Roumanie) à l’époque ou cet exercice était organisé par le commandement US en Europe.

La cérémonie d’ouverture de l’exercice s’est déroulée le lundi 6 septembre au centre supérieur militaire de Ngaliemae, en présence côté congolais du colonel Gilbert Kabanda, médecin directeur général du service de santé.


En aout 2007, les armées congolaises ont crée au sein de leur service de santé une unité d'élite dénommée Unité Medicale d'Intervention Rapide (UMIR). L'UMIR sera composée à terme de 11 compagnies médicales réparties sur l’ensemble du territoire. Quatre sont opérationnelles à Kinshasa, à Lubumbashi, à Bukavu et à Kananga.
La 3eme Compagnie de L’UMIR est intervenue en Juillet lorsqu’un camion citerne a pris feu, tuant 230 personnes et en blessant plus de 200 dans l’Est du Congo.

Selon le directeur : « Ces quatre compagnies ont la capacité technique d'assurer le ramassage des blessés au combat ou lors d’une catastrophe, d'assurer la réanimation, et de stabiliser les blessés avant une évacuation vers les structures fixes. ».

Cote américain, plusieurs détachements d’origines très diverses prennent par à l’exercice.
Photos US Army Africa

11 sept. 2010



Grande parade militaire à l’occasion du Bicentenaire de l’Indépendance mexicaine.

Comme chaque année le Mexique célèbre le 16 septembre son accession à l’indépendance. La Fête de l'indépendance commémore le début de la rébellion contre les Espagnols. Le 16 septembre 1810, le prêtre Miguel Hidalgo, devenu héros national, y a lancé le "Cri de Dolores" proclamant les idéaux de la liberté et de l'indépendance.
Cette année pour célébrer le 200 ème anniversaire plus de 18000 militaires (dont 2815 femmes) vont défiler avec un impressionnant matériel et plus d’une centaine d’aéronefs.

Selon la presse mexicaine, plusieurs détachements étrangers participeront cette année exceptionnellement aux célébrations. La participation de ces détachements semble une première au Mexique et a nécessité un vote formel du sénat.

Les pays suivants seront représentés l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Chine, la Colombie, le Salvador, l’Espagne, les Etats Unis, la Russie, la France, le Guatemala, le Nicaragua, le Pérou et le Venezuela.
Notons que L’Espagne, la France et les Etats-Unis sont des puissances qui ont été en conflit avec le Mexique.

Lors de son voyage au Mexique le 30 avril 2010, le ministre avait annoncé la participation française, avec des officiers de l’Ecole de Saint Cyr, ainsi que deux hélicoptères.

A l’invitation du Ministre de la défense mexicaine, un détachement composé de 36personnels de la garde d’honneur de l’Armée Populaire de Libération va fouler le sol mexicain. C’est la première fois qu’une unité chinoise participe à un événement hors de son pays.

Les détachements étrangers représenteront un effectif total de 575 personnes et resteront présents au Mexique jusqu’au 20 septembre.

9 sept. 2010



L'armée de terre brésilienne envisage de moderniser 208 véhicules blindés de transport de personnel M113B.

Le véhicule M113 est en service au sein de l'armée de terre brésilienne depuis les années 70. Ces véhicules ont déjà été modernisés dans les années 80 par le remplacement du moteur essence et ont pris la dénomination M113-B.

Le brésil a très tôt voulu intégrer des éléments nationaux dans ces véhicules américains. Malheureusement pour l’industrie nationale, plusieurs projets de modernisation dont le dernier en 2009 ont avorté pour des raisons variées. La modernisation envisagée va se faire dans le cadre de son accord de coopération avec les Etats-Unis. Selon le porte parole de l'armée brésilienne, l'accord inclut la rénovation de 208 véhicules dont les derniers seront livrés en 2015.

Le programme inclut une rénovation complète du moteur Mercedes-Benz OM 352-A, de la transmission Allison TX-200-2 de la boite de vitesse, du système de suspension, des systèmes électroniques et des extincteurs de bord. Ces M113 seront pré-équipés pour recevoir des postes radio Elbit.

BAE Systems est en bonne position pour avoir ce contrat car cette entreprise produit le blinde et propose divers kits de modernisation dont le M113A2 Mk1 qui correspondrait bien aux besoins de l’exercito brasileiro.

Les dernières versions du M113
De nombreux pays ont déjà effectué des chantiers similaires. La Jordanie est en train de moderniser ses 1000 M113 A1 au standard A2 par l'intermédiaire de la DCSA (US). Le Pakistan a modernisé sa flotte de M113 au début des années 2000 au même standard par l'intermédiaire d'une entreprise locale, Heavy Industries Taxila.
L'industriel (BAE)propose depuis plus d'une décennie, la version M113 A3. Les différences entre le M113A2 et le M113A3 se situent au niveau de l'adaptation de réservoirs extérieurs et de la possibilité de pouvoir installer un kit de sur blindage. les M113 les plus anciens ne pourraient pas etre mis au standard A3.

L’infanterie mécanisée brésilienne
Le brésil a donc choisi de moderniser sa flotte de M113 alors qu’elle reçoit ses nouveaux chars léopards. Ces matériels rejoindront donc les escadrons de fusiliers des régiments de cavalerie mécanisés.
Ces blindés seront bientôt rejoints par le nouveau VBTP-6X6 MR (Viatura Blindada de Transporte de Pessoal – Média sobre Rodas). Ce projet industrialisé par IVECO sera décrit sur ce blog de manière complète.




photo M113 : BAE
photo VBTP : IVECO

5 sept. 2010



L’aviation de l’armée de terre brésilienne fête ses 24 ans

L’ALAT Brésilienne a fêté ses 24 ans ces jours derniers. En 1941, avec la création de la Force aérienne brésilienne, l’armée de terre avait perdu toute composante aérienne.

En 1985, après 44 ans de sommeil, l’armée de terre brésilienne a lancé des études pour recréer une aviation entièrement dédiée à son soutien. En quelques années, plusieurs bataillons de combat soutenus par des unités de maintenance et un centre d’instruction ont vu le jour et constituent désormais une force opérationnelle conséquente.

Les hélicoptères des l’armée de terre sont sous le commandement du Comando de Aviação do Exército. Sa mission est de soutenir les forces terrestres en fournissant un soutien aérien, un appui aérien rapproché (CAS) et des capacités dans le domaine de la reconnaissance. Les unités effectuent aussi des missions de service public dans certaines zones reculées du pays comme les évacuations médicales, le soutien aux populations.

Les unités



Quatre bataillons de combat et trois unités de maintenance et de formation constituent les moyens de l' Aviação do Exército
La plupart des unités se trouvent dans la ville de Taubaté, état de Sao Paulo et seul le 4eme bataillon se trouve an Amazonie à Manaus.
Le premier bataillon de l’aviation de l’armée de terre a été crée le 03 septembre 1986 , les suivants en 1993. Le troisième bataillon devrait se re-déployer à Campo Grande (Mato Grosso do Sul).
Le 4º BAvEx a été recrée en décembre 1993 et occupe depuis cette date des installations cédées par la Force Aérienne Brésilienne (FAB) sur la Base Aérienne de Manaus (BAM).

Les moyens
L'aviation met en œuvre 103 hélicoptères construits pour la plupart sous licence Helibrás au Brésil. Les premières machines ont été réceptionnées en 1989, il s'agissait de la version locale de l'Écureuil baptisée Esquilo HB-350L1.
Dans les années 90, l'aviation de l'armée de terre a qui avait reçu initialement 16 Écureuil et 36 Panther, a commandé ensuite un lot de 20 AS550A2 Fennec.
En 1997, dans le cadre d'une mission sud-américaine d'observateurs militaires (MOMEP), le pays a acquis quatre S70-A (Black Hawk).

Le nombre des appareils en stock aujourd'hui serait le suivant :
· 8 AS-532 Cougar (HM-3)
· 19 AS-555 Fennec (HA-1)
· 36 AS-565A Pantera (HM-1)
· 36 HB350-1 Esquilo (HA-1)
· 4 S-70A Black Hawk (HM-2)

La répartition au sein des unités





Les hélicoptères
Les appareils sont de construction récentes et le parc devrait être renforcé au cours des années a venir par des EC 725 commandés Les HM2 et HM3 sont configurés pour permettre la mise en œuvre des jumelles de vision nocturne. La plupart des machines sont armées de pods mitrailleuses et de lance roquettes de 70 mm.
Dans le domaine du transport, les Pantera peuvent transport 9 hommes ou 1600 kg sous élingues. Les S70 Black Hawk ont eux une autonomie de 3 heures et peuvent transporter 14 personnels
.

Photos et informations blog http://www.forte.jor.br


3 sept. 2010




Un navire hôpital chinois en mission humanitaire dans l'est de l'Afrique


La flotte chinoise sort de plus en plus loin de ses bases. Après s'être lancée dans la lutte contre la piraterie en envoyant plusieurs flottes successives, la RPC dépêche un bâtiment hôpital pour une mission humanitaire dans l'est de l'Afrique. Comme les Etats-Unis le font, la chine joue de tous les moyens disponibles (Soft Power) pour avancer ses pions dans cette région d'Afrique.

Le Peace Ark est le premier navire hôpital de la marine de l'Armée Populaire de Libération. Ce bâtiment qui déplacerait de l'ordre de 20000 tonnes dispose de 500 lits et de huit blocs opératoires. Il a été lancé en 2007, conçu pour des missions humanitaires et pour répondre aux catastrophes naturelles.

Durant sa mission, le bâtiment soutiendra les personnels de la flotte déployés dans le golfe d' Aden dans le cadre de la mission anti-piraterie. La mission secondaire des 100 personnels de santé embarqués, sera de prodiguer des soins aux populations de Djibouti, du Kenya, de Tanzanie, des Seychelles et du Bangladesh lors des différentes escales. Durant ces étapes, le personnel chinois conduira des missions de conseil et d'assistance dans le domaine médical avec les services locaux.

Si aucune des marines européennes n'a la volonté ou la capacité de construire un bâtiment spécifique de ce type ; l'Union Européenne pourrait promouvoir un projet de ce type au niveau des 27.

photo Xinhua

1 sept. 2010

Publications réduites au cours des prochains jours en raison de mes activités professionnelles.



Brève
Modernisation des TU 142ME de la marine indienne

Le Tu-142 (Туполев Ту–142) Bear F / J) est un avion de reconnaissance maritime Russe et de guerre anti-sous-marine dérivé du Tupolev Tu-95. L' Inde et la Russie sont les deux seuls pays à utiliser cet appareil. L'inde met en ligne huit appareils de ce type achetés en 1986.

Selon l'agence ITAR-TASS, un Tu-142ME a été récemment remis à l'Inde après un vaste chantier de modernisation mené par une société russe (JSC TAVIA). En 2010 un autre Tu-142ME sera modernisé et livré à la marine Indienne.
Ces aéronefs déjà anciens ont besoin d'une rénovation majeure et d'une modernisation de leurs armement et équipements embarqués. Selon le plan initial, les 8 aéronefs auraient dû être achevés en 2010-2011. Le projet a pris du retard en raison d'une implication israélienne qui ne s'est pas concrétisée. Avec ces réparations majeures, la vie opérationnelle des appareils a été rallongée de 16 ans.

D'un poids maximum de 138 tonnes, l'avion a une autonomie de 12000 kms et emporte 6 missiles BrahMos ou le missile anti-navire russe Kh-35. Il est capable de mener de détecter les sous marins et de les attaquer mais aussi de mener des attaques contre des installations côtières et des bâtiments de surface grâce a ses missiles.

Photo defense pk

FEEDJIT Live Traffic Feed