29 oct. 2010


Bonnes vacances
Activité réduite jusqu'à mercredi prochain.

27 oct. 2010



Penser les restructurations de défense (réductions de capacité) au niveau européen…

Que faire des Harriers britanniques ?
La Grande Bretagne va retirer du service en 2011 ses avions de combat Harrier, il s’agit d’avion encore moderne aux capacités air-sol appréciables. Ces appareils constituent une grande partie de l’aviation embarquée des pays de l’Union européenne. L’abandon de cet appareil par la grande Bretagne avant l’arrivée du F35 constitue une perte importante de capacités pour l’Europe entière.

L’appui aérien d’un corps expéditionnaire engagé dans des opérations offensives reste un enjeu vital de puissance. L’Europe dispose de peu de moyens rapidement projetables à partir de plate formes maritime. L’Italie et l’Espagne se sont dotées de nouveaux portes aéronefs ; pour quels aériens demain ? Quels pays pourraient être intéressés par ces appareils s’ils étaient à vendre ?
L’idéal serait de désormais de penser les réductions de capacité en terme européens.

Certaines capacités ou équipement militaires de la grande Bretagne sont uniques ou de premier plan et pourrait continuer à servir la défense de l’Europe. Il s’agit des particulièrement des chasseurs bombardiers Harrier et des avions de reconnaissance Nimrod. Il n’est pas encore trop tard pour utiliser une partie des moyens pour la défense du continent.

La Grande Bretagne dispose d’un parc de près de 90 Harriers dont la totalité au standard GR9. Le premier GR.9 fût livré à la RAF en 2006, le programme de modernisation étant achevé en 2009. Cette version permet la mise en œuvre d’armes de précisions comme le missile Maverick, le missile anti-char Brimstone, les bombes guidées laser Paveway III et IV.

Sauver le vénérable Nimrod



Les avions de patrouille maritime et de guerre anti-sous marine constituent une denrée très rare en Europe. Seuls les Breguets Atlantique français en nombre limité, et quelques dizaines de P3 Orion espagnols, allemand, grecs et portugais sont en service. Les CASA ou aéronefs de ce type constituent une solution novatrice mais n’ont pas leur endurance et les mêmes capacités offensives. L’appareil bien que d’origine ancienne est dans sa version MRA4 particulièrement adapte aux missions actuelles et pour quelques années encore.
En conclusion, à la manière de la flotte d’AWACS de l’OTAN, on pourrait concevoir que certaines ressources opérationnelles rares puissent être préservées et leur financement mutualisé au profit de la défense européenne. Est-ce utopique ?

photos
Nimrod MilborneOne
harrier Royal Navy

26 oct. 2010



Achat possible de chars de combat Leopard 2E par l’Arabie Saoudite

Le quotidien El Pais annonce que l’Arabie saoudite pourrait acquérir des chars fabriqués en Espagne. Le pays espère finaliser la vente par General Dynamics Santa Barbara de 200 à 270 chars de combat Léopard 2E, selon ce journal. L’achat pourrait être finalisé lors de la visite du ministre de la défense Saoudien prince Khaled bin Sultan en Novembre.

Le Leopard 2E est la version espagnole du Léopard 2A6 mais incorpore certains éléments de la version A5. Certaines améliorations comme le blindage du réservoir font de ce modèle un des mieux protégés de sa catégorie. Selon la presse, les cinquante premiers exemplaires pourraient être livrés des 2011. Il pourrait s’agir de modèles prélevés sur la commande de l’armée espagnole. Le contrat comprendrait aussi des véhicules de dépannage. Il semble que les entreprises allemandes Kraus-Maffei et Rheinmetall, constructeur du Léopard, recevrait un pourcentage non négligeable de la valeur du contrat pour la licence.

L’Arabie saoudite dispose d’une puissante force mécanisée basée sur des matériels occidentaux de différentes générations. De longue date le pays a diversifie ses fournisseurs et récemment l’Arabie Saoudite a même passé commande de chars de conception russe T90.

Le royaume dispose de 315 chars américains M1A2 Abrams livrés en 2005. Un premier lot de 15 chars sera porté au standard M1A2S à la suite d’un contrat passé en Décembre 2009 auprès de GDLS pour un montant de 17.6 M USD. Ils viendront renforcer les 58 blindés de ce modèle déjà en service. Le pays dispose encore de chars de générations précédentes comme les 290 AMX 30 français et 460 vétustes M60 A1 et A3 américains que le royaume souhaiterait rénover.
L’Arabie Saoudite continue la rénovation de ses forces armées dans un contexte de tension croissante avec des pays voisins comme l’Iran et une détérioration de la situation sécuritaire au Yémen.
Le char Leopard 2 a encore de l'avenir devant lui comme le montre l'intérêt de l'Arabie Saoudite. De plua un char allemand Leopard 2A4 a participé au salon de l’armement 'Africa Aerospace & Defence’ 2010 en Afrique du Sud. Il est en lice pour le programme de renouvellement du char de combat sud-africain.

24 oct. 2010



Euronaval 2010 25-29 Octobre 2010

A l'approche du salon nautique EURONAVAL, la DICOD publie une infographie très intéressante sur les moyens comparés des marines américaines et de l'ensemble des marines européennes. Au final, le bilan chiffré n'est pas si défavorable aux européens.

Les chiffres sont malgré tout trompeur car les doctrines d'emploi, le niveau de préparation des moyens n'est pas homogène en Europe malgré les nombreux exercices conduits chaque année.
L' annonce de nouvelles réductions budgétaires dans de nombreux pays, devrait amener les marines européennes à penser aux réelles complémentarités à développer. Cette démarche a déjà été initiée il y a plusieurs années. Il faut intensifier cette démarche car elle est la seule acceptable dans nos états pour le futur. Cela exigera du courage politique et du réalisme au niveau des différents états majors nationaux.


Voici le document original avec les animations.

Lien
Site du Salon Euronaval 2010.

Photo Questions defense- navire japonais au port de Djibouti

23 oct. 2010

Importante commande pour les industries de défense américaines

L'Arabie Saoudite vient de demander officiellement aux Etats-Unis la vente par procédure FMS d’un important lot d'avions et d'hélicoptères armés. Le sénat américain a trente jours pour avaliser la commande.
Voici en trois planches l’essentiel du matériel commandé:






Comme déjà évoqué sur ce blog, les USA ont lancé une vaste offensive commerciale vers ses alliés traditionnels.

21 oct. 2010


L'exercice AMANI AFRICA de l'Union Africaine a commencé hier en Éthiopie.

L'exercice militaire majeur de l'Union Africaine pour l' année 2010 AMANI AFRICA (Paix en Afrique, en langue swahili) a commencé hier et devrait se poursuivre jusqu'à la fin du mois. Cet exercice doit permettre d'évaluer l'efficacité opérationnelle de la Commission de l' Union Africaine à déployer la Force africaine en Attente ou African Standby Force (ASF).

La préparation de l' exercice a donc été assurée conjointement par l’UE et par l’Union Africaine dont le quartier général se trouve à Addis-Abeba en Éthiopie. Une équipe internationale soutenue par la France et placée sous l’autorité du général (2S) François Gonnet a été chargée de la conception et de la coordination des activités. Cette cellule, localisée à Creil auprès de l' EMIA-FE a œuvré dans le cadre du programme EURORECAMP.


Archives - soldat Africain au Darfour


EURORECAMP est un outil au service de l’Union Africaine (UA) pour l’aider à valider la force africaine en attente (FAA) en 2010. Cet outil entre dans le cadre du plan d’action de l’Union Européenne (UE) pour le renforcement des capacités africaines. Le cycle AMANI AFRICA - EURORECAMP se déroule donc dans le cadre du partenariat stratégique entre l’Afrique et l’UE tel qu’il a été adopté lors du sommet de Lisbonne, le 9 décembre 2007.

Du mercredi 20 au vendredi 22 octobre, les états-majors de l'Union Africaine parachèveront leur montée en puissance alors que de nombreux observateurs arriveront sur le site ; l'exercice sera officiellement conduit du dimanche 24 au jeudi 28 octobre sous la forme d'un CPX (Command Post exercise).

La cérémonie inaugurale a été présidée par Mr Jean Ping, le président de Commission AU, l'ambassadeur Koen Vervaeke, l'Union Européenne le Représentant Spécial et le Chef de la Délégation de Commission européenne à l'Union africaine et le Général Pierre-Michel Joana, le Conseiller Spécial pour les capacités africaines de maintien de la paix suivra aussi l'événement.

Les cinq brigades en attente sont représentées par des effectifs militaires, de police et des fonctionnaires. L'exercice s' appuiera sur un scénario appelé Carana, pays africain imaginaire dont on trouve certains détails sur le site d Eurorecamp (http://www.amaniafricacycle.org/). Comme dans tous ces exercices une animation haute (HICON) et basse ( LOCON) a été mise en place pour animer les différents niveaux de joueurs.

Le centre canadien Pearson pour le maintien de la Paix a étroitement collaboré avec EURORECAMP et l’Union africaine à un certain nombre d’activités, notamment l’élaboration de scénarios particuliers et de documents de formation pour l’exercice.

Cet exercice est le dernier d'un cycle d' activité qui s'est étalé sur plusieurs années. Il suscite de nombreux espoirs chez les partenaires qui œuvrent au développement des outils de gestion de crise en Afrique.
photo AFP

19 oct. 2010


Des C27 pour la chine ? ; l' Europe toujours face aux USA.

Le président de la compagnie italienne Finmeccanica qui fabrique l' avion de transport tactique C 27 annonce qu'il va proposer son avion en réponse à la proposition américaine récente de vendre des C130 en Chine.

En effet, le 08 0ctobre le président américain Barack Obama a écrit à la Chambre des députés et au Président du Sénat pour mettre fin à la suspension des exportations d'armement a destination de la Chine. Les États-Unis souhaitent permettre la vente d'avion de transport tactique C-130 à la Chine. Il s' agit d'une rupture complète de la politique américaine, sans doute dictée par des impératifs économiques.

L'administration Obama est à la recherche d'un maximum de contrats d'armement et mené a cet effet une offensive généralisée vers l'ensemble des régions du monde. Dans la plupart des cas, ses intérêts s 'opposent fondamentalement á ceux des pays de l'Union Européenne.

On annonce régulièrement une commande gigantesque en cours de négociation avec l'Arabie Saoudite. La vente du Rafale serait compromise aux Émirats et au Brésil face aux américains .

Les États-Unis sont aussi en compétition pour le programme indien MMRCA, face a plusieurs appareils européens ( Eurofighter, Gripen et Rafale). Si un avion américain remportait le compétition indienne , cela pourrait créer 27,000 emplois aux États-Unis selon Robert Blake, le Secrétaire d'État adjoint pour l'Asie du Sud et Centrale. L 'Amérique du Sud est aussi une cible traditionnelle et le marche brésilien reste particulièrement convoité.


L'Europe se bat encore en ordre dispersé sur l'ensemble des marchés potentiels face à une administration démocrate très dynamique dans ce domaine.


photo C27 Alenia
photo C130 China defense Blog: 3 appareils achetées dans les années 80 , retir
és du service en 2001.

16 oct. 2010


Typhoon britanniques contre SU-30 indiens.

L'armée de l'air indienne et la RAF vont conduire conjointement l'exercice Indradhanush. Celui-ci se déroulera du 18 octobre au 03 novembre 2010 sur la base aérienne de Kalaikunda dans l'ouest du Bengale.

L'IAF va engager des SU-30 MKI, des Mirages 2000, Mig 27 et ses AWACS. La Royal Air Force va déployer pour la première fois son avion Typhoon en Inde, un AWACS (lE-3D) et des avions de ravitaillement en vol (VC-10).

Cet exercice comme de nombreux autres de ce type a pour objectif d' accroitre la coopération entre les deux armées de l' air et d'améliorer les procédures pour de futurs exercices. Selon l' Air Marshal LK Malhotra (IAF Eastern Air Command):“Cet exercice va permettre aux deux les nations d'ajuster leurs procédures pour des opérations multinationales, qui pourraient probablement être menées conjointement dans le futur“.

Ce sera aussi l'occasion de comparer deux chasseurs de dernière génération, le Typhoon et le SU30 ainsi que leur comportement vis a vis des AWACS déployés. Il s'agit donc d'un exercice à haute valeur ajoutée technologique. Côté indien , pour la première fois les AWACS Phalcon de conception israélienne seront engagés dans un exercice.
La base aérienne de Kalaikunda, avec ses infrastructures aux meilleurs standards est très utilisée pour les exercices internationaux. Cette année, l'IAF a conduit de nombreux exercices internationaux dont Garuda en France au mois de Juin. Notons que le Typhoon participe à la compétition pour l'appareil indien de combat (
Medium Multi-Role Combat Aircraft (MMRCA).

photo : Eurofighter



Dossier thématique : Les AWACS

Lien vers le dossier sur les systèmes de détection et de commandement aéroporté.

photos : Air-force technology

15 oct. 2010


Coopération Indo-Vietnamienne

L'Inde a annoncé en marge des rencontres ministérielles de l'ASEAN son projet de coopérer avec le Viet-Nam dans le domaine militaire. Le ministre de la défense indien a rencontré à Hanoï, son homologue et le premier ministre Mr Nguyên Tân Dung et abordé ces questions de défense.

L'Inde s'est déclarée prête à effectuer des exercices conjoints avec l'armée vietnamienne et à l' aider à accroitre ses capacités. Ce soutien s'appliquerait en particulier à la marine. Le ministre de la défense Mr Antony a assuré les dirigeants Vietnamiens que l'Inde l'assistera dans le domaine de la construction, et de la maintenance des plate formes (navales).

Les discussions ont été menées par M. Antony ministre de la défense indien lors de rencontres bilatérales avec le commandement vietnamien en particulier, le général Phung Quang Thanh, ministre de la Défense Nationale et le premier ministre.

Les armées coopèreront aussi dans le domaine de l'informatique et de l'apprentissage de la langue anglaise pour les personnels de l' armée vietnamienne. L'inde a aussi offert son assistance pour la préparation des forces Vietnamiennes aux missions de maintien de la paix, domaine ou l'Inde a une très grande expérience.

L'inde est demandeuse de coopération dans le domaine de la guérilla ou contre -insurrection. Le premier exercice entre les armées indiennes et vietnamiennes devrait concerner le combat en montage et dans la jungle et se dérouler en Inde.

Le Général Thanh, ministre de la défense a déclaré que l'Inde occupe une position spéciale dans la politique étrangère vietnamienne. Il a appelé a plus de visite de bâtiments de guerre indien au Vietnam et a offert un soutien logistique dans ces ports.

Ce rapprochement indien isole toujours un peu plus la Chine dans cette la région. Face a la montée en puissance des armées chinoises, de nombreux pays s'inquiètent et cherchent a accroitre leur coopération militaire.
le général Phung Quang Thanh, ministre de la Défense Nationale

12 oct. 2010

A compter de ce jour et jusqu'à la fin de la semaine,je ne pourrais pas mettre à jour ce blog. Mes activités professionnelles m’obligent à effectuer cette petite pause.
Merci



Soldats de Guinée-Bissau

10 oct. 2010


L’OTAN recrute en Asie pour l’ISAF

L’OTAN a approché plusieurs pays en Asie afin de renforcer son dispositif en Afghanistan. La presse rapporte que le Bangladesh a été sollicité par l’U.S. Special Representative for Afghanistan and Pakistan Richard Holbrooke lors de assemblée générale de l’ONU. Le Bangladesh étudie la teneur de l’aide qu’il pourrait apporter à l’Afghanistan. Le Bangladesh est un des plus gros fournisseurs de troupes pour les missions de maintien de la paix de l’ONU.

Les iles Tonga ont répondu favorablement à la même demande et vont participer à l’ISAF à hauteur de 275 personnels. Cet engagement intervient au moment ou plusieurs pays européens réduisent leur présence au sein de l’ISAF ou vont quitter le territoire afghan. Le Général de brigade Tau’aika ‘Uta’Atu, Commandant des forces de défense du Tonga a signé un accord lors d’une visite au PJHQ (UK's Permanent Joint Headquarters) dans la banlieue de Londres (Northwood). Le pays avait deja participé à la mission en Iraq.
L’accord prévoit la mise en place de plus de 200 soldats des iles Tonga dans la province du Helmand pour les deux prochaines années. Un premier groupe de 55 soldats est en formation au sein du RAF régiment. Cette unité est experte dans le domaine de la force protection.
Les soldats des Iles Tonga vont recevoir une indemnité de déploiement payée par le gouvernent britannique durant leur mission. Il s’agit du 48eme pays à rejoindre la mission en Afghanistan.
Photo: defense mil

8 oct. 2010



Les missiles balistique nucléaires (MSBS) mis en œuvre par les pays de l' OTAN

Le missile Boulava de 4eme génération, en cours de développement en Russie vient de franchir une étape importante avant sa mise en service. Sa mise au point aura été difficile comme en témoigne le nombre élevé d'échec lors de ses essais.

La principale particularité de ce missile est "sa capacité significative à contourner avec succès des systèmes de défense antimissile existants ou à venir", explique l'expert russe Igor Korotchenko, conseiller du ministère de la Défense. D'une portée de 8.000 kilomètres, le Boulava (SS-NX-30 dans la classification de l'Otan) peut être équipé de dix ogives nucléaires. Il doit équiper les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins russe de quatrième génération qui sont en construction.

Quelles sont les armes de ce type mise en œuvre par les pays de l' OTAN ; c'est à dire les USA, la Grande Bretagne et la France.

Dissuasion Américaine
Les États-Unis mettent en œuvre le trident II D5 qui est entré en service au début des années 90. Ce missile est embarqué sur les submersibles de la classe Ohio qui compte 14 sous marins opérationnels (18 construits) et représente 50 % de l'arsenal nucléaire du pays.

Le missile trident
Le missile Trident est le fruit de l'évolution constante des missiles américains. Cette seconde variante du Trident est plus sophistiquée et peut porter une charge plus importante car les trois étages sont en fibre de carbone, allégeant ainsi considérablement le missile. Elle est assez précise pour être utilisée en « première frappe ». Le missile commence à dater et en 2005, la décision a été prise de prolonger la vie opérationnelle des missiles D5 jusqu'en 2042.


Selon Bruno Tertrais dans un essai sur la dissuasion : "A partir de 2008, 336 missiles dotés d’armes W88 (environ 400 armes, les plus modernes de l’arsenal américain) ou W76 seront emportés par 14 SNLE. Le Trident-2/D5 équipé de l’arme W88 est considéré comme ayant une capacité antiforces. La Marine souhaite lui donner une précision de 10 mètres à l’horizon 2011".


Les USA conduisent donc un programme d'extension de vie, le D5 Life Extension Program, dont les principales améliorations portent sur le système de guidage et de rentrée atmosphérique.

Dissuasion Britannique
La dissuasion nucléaire britannique est assurée aujourd'hui grâce à quatre sous-marins de la classe Vanguard qui effectuent des patrouilles armés de missiles d' origine américaine Trident II D5. Les sous-marins de la classe Vanguard ont été admis au service de 1994 à 1999. Alors que la France dispose encore d'une composante aéroportée équipée de l' ASMP-A , la Grande Bretagne n' a plus que cette composante.

La décision de remplacer les sous marins britannique a tardé. Si le premier Vanguard sera retiré du service en 2022, il n'est pas sûr que les nouveaux sous-marins arrivent à temps pour prendre le relais.

Dissuasion française

La marine française vient d'admettre au service, un nouveau sous-marins nucléaire lanceur d'engin (SNLE) Le Terrible équipé du missile M51 Il est prévu de le mettre en œuvre depuis les SNLE Le Vigilant, Le Triomphant et Le Téméraire après refonte.

Le missile M51 est un nouveau missile d'une masse supérieure à 50 tonnes. Ce nouveau vecteur spatial a des performances balistiques qui lui confèrent une portée supérieure à 8 000 km après avoir assuré un vol pouvant dépasser 1 000 km d’altitude. Un missile avec deux têtes pourrait avoir une portée avoisinant les 10000 kilomètres.

Le missile M51 dispose d’une capacité d’emport accrue, pouvant aller jusqu'à près du double de celle du M45. Armé actuellement de l ogive furtive TN 75 de 110 kt (de 6 à 10 têtes) qui équipe l'actuel M45, le missile M51 sera ensuite équipé de la nouvelle tête nucléaire océanique (TNO) en 2015.

En conclusion
La France a maintenu son effort tant dans le domaine des submersibles que dans celui des têtes nucléaires. Il en est tout autre pour la Grande Bretagne qui engagée massivement en Irak et Afghanistan n'a pas dégagé les ressources au moment opportun. Les États-Unis grâce à leur moyens considérables et à leur avance technologique inégalée ont toujours une force de frappe de premier plan.

Le renoncement de la Grande Bretagne à moderniser son arsenal ouvrirait d'autres perspectives de coopération avec la dissuasion française. Les décisions seront prises bientôt.

7 oct. 2010




Réception par le Chili d'un nouveau lot de F16 Hollandais

Au cours de la semaine, les Pays-Bas remettront à la force Aérienne Chilienne (FACh) 18 avions de combat F-16 d’occasion dont l'acquisition a été annoncée en avril 2009. Le ministère hollandais de Défense, a annoncé que la cérémonie se déroulerait sur la base militaire de Leeuwarden. L’achat de ces appareils pour un montant de 170 millions de US$ permettra à la force aérienne de disposer en fin d’année 2010 de 44 chasseurs de ce type.

Il s’agit d’un lot de 11 F-16A et 7/F-16B portés au standard F-16 MLU. Ces appareils n’ont plus rien en commun avec les de F-16A/B bloc 15 d'origine mais sont comparable au appareils Block 50. Les Pays-Bas assureront la formation de 75 techniciens chiliens à la maintenance de ces appareils.

Le Chili possède déjà une flotte de F16 acquise il y a quelques années auprès de Etats-Unis et des Pays- Bas.Le chili met en œuvre 28 F-16 parmi lesquels 10 du modèle C/D Block 50 achetés neufs en 2002. En 2005, le Chili avait déjà reçu 18 F16 A/B MLU de l’armée de l’air hollandaise.
Le Chili qui a acquis de nombreux matériels d'occasion auprès de plusieurs pays européens constitue une force militaire de premier plan dans cette partie du monde.

6 oct. 2010



brève

Le premier des six C130J Super Hercules indien a volé le 05 octobre. Cet appareil sera livré à l' armée de l' air indienne en décembre 2010. Il s' agit d'une version spécifique destinée aux forces spéciales. L'appareil va continuer a subir des tests avant de quitter les États-Unis.


Stabilisation de la Guinée Bissau ?

La Guinée Bissau est un pays en crise depuis de nombreuses années. Récemment, son histoire a été marquée par la mort du violente de l'ancien président héros de la guerre d'indépendance contre le Portugal. Le système judiciaire est en faillite et les forces de sécurité discréditées. Les auteurs des assassinats des chefs d’Etat major des armées, Ansumane Mané en novembre 2000, Verissimo Correia en octobre 2004 et Batista Tagm Na Wai le 1er mars 2009, et du chef de l’Etat Nino Vieira le 2 mars 2009, restent impunis. Depuis 2005, date à laquelle le trafic de cocaïne a atteint son paroxysme dans le pays, aucun trafiquant de drogue, civil comme militaire, n’a été puni pour trafic de stupéfiant.


Soldats Bissau-Guinéens

Il y a six mois, l’Union européenne a suspendu son aide financière destinée à la réforme de l’armée et des forces de sécurité. Les européens entendait protester contre l’arrestation arbitraire, le 1er avril dernier, et la détention de l’ancien Chef d’état-major général des forces armées, le général José Zamora Induta et de l’ancien chef des renseignements d’Etat, le Colonel Samba Djalo. Les puissances régionales, l'Angola, le Portugal et L’Union européenne ne sauraient rester longtemps indifférentes au sort de ce pays.

Accord avec l’Angola
Les pourparlers officiels entre les Forces Armées Angolaises (FAA) et les Forces Armées de Guinée Bissau avaient été conduits dans le cadre de la visite de cinq jours, du chef d'état-major, le lieutenant-général António Indjai. Le 12 septembre 2010, l'Angola et la Guinée-Bissau ont signé un protocole de coopération technico-militaire et de sécurité entre les deux états.

L’accord prévoit les actions prioritaires, à mener a moyen terme, pour la démobilisation et réintégration des militaires, ainsi que la restructuration des forces armées subordonnées au pouvoir politique.

Mise en place d'une force d'appui à la stabilisation?
Au cours du mois de septembre, la Guinée-Bissau a donné son accord pour le déploiement d'une force régionale de stabilisation dans le pays, a annoncé le président de la Commission européenne, Manuel Barroso.
Après cet accord, l'Union européenne pourrait envisager la relance de la mission de réforme du secteur de la sécurité suspendue, à l'initiative de Bruxelles, depuis mai dernier, a indiqué le président de la Commission européenne.


La force régionale de stabilisation serait composée des contingents de la Communauté Economique de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de la Communauté des Pays de Langue portugaise (CPLP), a indiqué le chef du gouvernement bissau-guinéen.

Dans le pays, malgré l'approbation des autorités, cette mission est toutefois très mal perçue par l’armée, les partis politiques d’opposition et la majorité de la population. La CPLP comprend les pays africains d'expression portugaise, ainsi que le Brésil et le Portugal. Cependant, on ignore, pour l'instant, le nombre et le statut des hommes qui la constitueront, tout comme les pays d'où proviendront ces forces.

Selon, le président bissau-guinéen "Ce ne sera en aucune façon une force d'occupation mais plutôt une mission de paix qui dit long sur notre engagement dans la construction d'une nation paisible, sur les efforts consentis par les autorités dans la lutte contre le narcotrafic et l'impunité dans le pays", a-t-il déclaré. Pour le président sénégalais, la force de stabilisation à mettre en place dans ce pays devrait être exclusivement composée des pays membres de la CDEAO. De son coté, l’ONU se déclare favorable à une solution purement régionale et le mandat d'une éventuelle force devrait être d'ailleurs "légitimé et mandaté par les Nations Unies.

30 millions de dollars promis par l'Angola
Le 02 octobre, le gouvernement angolais a annoncé le déblocage d'une aide financière d’un montant de 30 millions d’euros pour la réforme du secteur de la défense et de la sécurité. Le déblocage de cette somme par Luanda constitue une véritable bouffée d’oxygène pour les autorités de Guinée-Bissau dont les caisses de l’Etat sont très mal-en-point.

Les pays lusophones déjà au chevet de la guinée Bissau

Plusieurs pays sont déjà au chevet de ce pays lusophone :
Le Portugal assure la formation des officiers de la police judiciaire guinéenne. 25 éléments de la police, sélectionnés par leurs pays sont déjà en formation a Lisbonne. La formation durera 2 mois au Portugal et se poursuivra en guinée jusqu'à la fin de l’année avec des instructeurs portugais.

Mission militaire brésilienne
Le Brésil va envoyer une mission technique militaire afin d’appuyer la reforme des forces armées en Guinée Bissau. Cette mission s’inscrit dans le plan de stabilisation et sera conduite en partenariat avec les nations Unies. Cette annonce a été faite lors de la visite du président guinéen au brésil.

Création d’une unité de lutte contre les narcotrafiquants
La Guinée-Bissau vient de créer une unité spéciale chargée de lutter contre le trafic de drogues, a annoncé le représentant spécial de l'Union africaine (UA) dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest, M. Sebastiao Isata. La nouvelle unité de lutte contre le trafic de drogues a été créée avec l'appui du Portugal, des Etats-Unis et de l'Union européenne, a indiqué à la presse M. Isata, à l'issue d'une rencontre lundi avec le ministre bissau-guinéen de la Défense, Aristides Ocante da Silva.

Les actions, qui incombent à l'unité spéciale de trafic de drogue, devront être complétées par d'autres mesures en cours destinées à restructurer le système légal national dans le cadre d'une réforme institutionnelle plus ample du secteur de la défense et de la sécurité, a-t-il déclaré.

Conclusion
L'Union européenne est disposée à poursuivre son assistance à la Guinée-Bissau si elle promulgue les instruments juridico-légaux nécessaires pour le début des réformes de son système de défense et de sécurité. Le chemin est encore long pour la Guinée Bissau mais sa stabilité est une nécessité pour toute la sous-région.

Sources Agences de presse Pana, PNN, angop, Afriscoop

Liens : Réseau francophone de recherche sur les opérations de Paix -université de Montréal

4 oct. 2010



Brève
La Suède souhaite acquérir des hélicoptères blackhawk

La Suède a officiellement demandé aux États –Unis la vente par procédure FMS de 15 hélicoptères UH-60M BLACKHAWK. Le marché comprend les machines, des pièces détachées, le soutien logistique pour un coût total de 546 millions de $.

La version UH-60M a été conçue pour remplacer l' UH-60A qui est entrée en service il y a plus de trente ans. Il s' agit de la version auxquels les blackhauks en service aux États-Unis seront progressivement portés. Plus de deux cents exemplaires de l' UH60M ont déjà été livrés à l' US Army.

L' UH-60M Black Hawk dispose de turbines plus performantes du type T700-GE-701D, d'une avionique avancée. Sa production a débutée en 2006. 25 nations utilisent cet hélicoptère robuste dont la République Populaire de Chine.

Cet ordre est placé au moment où la Suède est engagée en Afghanistan et ou le pays est dans l' attente de la livraison des NH 90 commandés. Cette vente permettra de combler un déficit important en terme de machines afin de mener des opérations de Combat Search and Rescue et des évacuations médicales. La suède a récemment retiré du service ses hélicoptères HKP 4 , dénomination locale du CH46.

2 oct. 2010


Anatolian Eagle

La Turquie organise depuis 2001, les exercices Anatolian Eagle. Ceux-ci sont devenus au cours du temps des rendez-vous très prisés. Selon certains medias turcs, une des éditions de l’exercice Anatolian Eagle (AE) serait annulée cette année.

Au même moment, selon d’autres sources, la Turquie et la Chine auraient effectué récemment un exercice aérien conjoint dans l’Anatolie. Si cela se confirmait, il s’agirait du premier exercice de ce type entre un pays de l’OTAN et la RPC.



Anatolian Eagle Training Center
Anatolian Eagle Training Center est un centre dédié à l’entrainement au combat aérien qui se trouve à Konya en Turquie. Le premier exercice Anatolian Eagle a eu lieu en juin 2001 ; il s’agissait pour la Turquie de tirer les enseignements des engagements dans les Balkans et de se préparer au mieux aux combats futurs.


A compter de 2005, la turquie a ouvert ses exercices à d’autres pays alliés. La Turquie et 11 autres pays dont une majorité de l’OTAN ont déjà participé à des exercices dans ce centre. Les EAU, le Pakistan, la Jordanie et Israël ont pris part à des sessions internationales en plusieurs occasions. Ces exercices n’ont d’équivalent que les exercices Red-Flag.

Lors de la dernière édition, 39 appareils turcs, 6 Mirage-2000-9 émirati, 10 F15 américains, 6 F18 espagnols, 5 AMX italiens et 1 E-3A Awacs de l’OTAN étaient engagés dans des opérations de jours comme de nuit.
Selon certains analystes, un exercice impliquant la chine et la turquie aurait donc eu lieu sur la base aérienne de Konya impliquant des F-16 turcs et des Su-27 chinois. Peu de détails disponibles au sujet de cet exercice qui ne semble pas officiellement confirmé par ailleurs.

Différent avec les États-Unis
A la suite de l’incident au large de Gaza, Israël n’est plus invité à participer aux exercices en Turquie. De leur coté, les États-Unis ont déclaré ne pas vouloir participer a la prochaine édition de AE prévu pour se tenir en octobre 2010. Cette décision est très inhabituelle en raison de l’étroite coopération qui existe entre les deux pays. Le ministre des affaires étrangères de Turquie a réfuté tout lien entre la décision des États-Unis et la non-invitation d’Israël.

Coopération sino-turque
Malgré une dégradation temporaire des relations entre les deux pays du aux révolte de la minorité Ouïghours ; les deux pays entretiennent de bonnes relations et pourraient être amenés à accroitre leur coopération dans le futur. Le premier ministre Chinois Wen Jiabao envisage un voyage en Turquie bientôt pour signer plusieurs accords économiques, culturels et de coopération.

Dans le domaine militaire, Lors de la dernière parade du 30 aout (défilé de la victoire) à Ankara, plusieurs matériels récemment acquis auprès de la chine, comme le lance roquettes WS-2 de 400mm ont été présentés en public ainsi que le missile B-6111 de conception sino-turque.

La Turquie devient donc un acteur de plus en plus indépendant dans le domaine diplomatique et militaire.

photos armée de l'air turque
lien avec : Anatolian Eagle Training Center

1 oct. 2010




Exercices navals au large du Maroc


Au cours de la dernière quinzaine, l’OTAN et l’EUROMAFOR ont effectué des visites et exercices en collaboration avec la marine royale marocaine.
Le Task Group de la Force Maritime Européenne a fait escale à Casablanca du 23 au 27 septembre, afin de conduire l'exercice "Multicooperative Exercise 10".
Le Groupe Naval Euromarfor se compose pour l’occasion de la frégate portugaise "Bartolomeu Dias" navire amiral, ainsi que des chasseurs de mines français "Lyre", italien "Milazzo" et espagnol "Tajo".
L’exercice qui vise à promouvoir la coopération entre les marines des pays concernés s'est déroulé au nord ouest de Casablanca. Au cours de “Multicooperative Exercise 10“, des exercices de recherche et de sauvetage (SAR), des entraînements aux opérations d'interdiction maritime (MIO), des manœuvres tactiques et des exercices de transmission ont été réalisés. Le Maroc y a participé avec la frégate Mohammed V.

Le Portugal assure le commandement de l’EURONAVFOR depuis plus d’un an.

La SNMG2 de l’OTAN au Maroc

Du 16 au 20 septembre, la force permanente de l’OTAN a fait escale au Maroc. La SNMG2 ou (Standing NATO Maritime Group 2) est une des quatre forces maritimes permanentes de l’Alliance Atlantique. La SNMG1 est actuellement déployée dans le golfe d’Aden dans le cadre de la lutte contre la piraterie. Les forces spécialisés dans la lutte contre les mines (SNMCMG : Standing NRF Mine Countermeasures Group 1) effectuent des missions dans l’atlantique et en méditerranée.

Outre les visites et rencontres organisées dans ce genre de visite, la frégate Marocaine Mohammed V et les bâtiments de la SNMG2 ont mené des exercices conjoints. Cette activité est conduite dans le cadre du dialogue méditerranéen de L’OTAN. Le commandant de la SNMG 2 a été invité à bord de la frégate Mohammed V.

Le Maroc est devenu un partenaire privilégié de l’OTAN et de L’Union Européenne. Le pays a entrepris la modernisation de sa marine avec l’acquisition d’une FREMM et de trois corvettes à vocation océanique de la classe Sigma construite aux Pays Bas.
photo MC Naples/ SNMG2

FEEDJIT Live Traffic Feed