15 févr. 2011


L'Irak va retarder l'achat de chasseurs F16 et consacrer les 900 millions de dollars au programme national de soutien alimentaire.

L' Irak a annoncé le report de l'achat de 18 chasseurs F-16 block 52 auprès des États-Unis. Le premier appareil devait être livré en 2013 et assurer la défense aérienne du territoire après le départ des américains. Le contrat dans sa globalité s'élève a 3 milliards de dollars.

Un grand nombre de manifestations pour de la nourriture et contre les coupures de courant a fait peur au gouvernement qui préfère détourner ces fonds pour améliorer les conditions de vie des irakiens. La Tunisie et l' Égypte sont passés par là .

14 févr. 2011

Déplacement professionnel et vacances jusqu'au 27 février 2011.
Bonnes Vacances

13 févr. 2011


Aero India jour 4 et 5
Dernier jour du salon Aero India
Le salon Aero-india s' est achevé ce dimanche 13 février. Une foule nombreuse est venue assister aux démonstrations en vol. Plus de 50 000 visiteurs comptabilisés samedi. Le salon a été principalement marqué par la question des transferts de technologie entre occidentaux et indiens.


photo : India MOD

Forte présence américaine
Lors de cette édition, les états-Unis ont été très actifs et ont présenté leurs derniers appareils à l'exception du F22.

De nombreux accords ont été signés entre industriels. Ainsi, Northrop Grumman, et l'entreprise indienne Pipavav Shipyard ont signé un MOU. General Dynamics UK a signé un contrat qui donne le soutien du Hawk à l'entreprise indienne Hindustan Aeronautic Limited.
Au cours du salon, le secrétaire d'état au commerce, Gary Locke, accompagné d'une délégation de 24 compagnies américaines a fait miroiter aux indiens le possible transfert de haute technologie. Lors d'une conférence de presse le chef de la DRDO V K Saraswat a déclaré que près de 30 programmes conjoints avec les États-Unis étaient en cours de développement.

Côté français
Le chef d'état-major de l'armée de l'air française s'est rendu au salon le 09 février pour y rencontrer son homologue indien et soutenir la candidature du Rafale. Il a salué les personnels de l' armée de l'air déployés pour l'occasion.

Selon le général Paloméros - Ce salon aéronautique est un moment important car l’Inde est un pays en pleine expansion avec des besoins importants pour sa Défense, en particulier dans le domaine de l’aéronautique. De plus, depuis de nombreuses années, nous entretenons d’excellentes relations avec l’armée de l’air indienne. Elle est d’ailleurs dotée de Mirage 2000, comme nous, et apprécie beaucoup de voler sur cet avion de chasse. Il est donc naturel que l’armée de l’air française soit présente à Aero India

L'avionneur Dassault a annoncé de son côté la possible création en Inde d'un centre de maintenance l' année prochaine.
EADS
Les compagnies européennes qui construisent l'Eurofighter sont prêts à inviter l' Inde a devenir un nouveau partenaire pour la production et le développement d'une nouvelle version de l'appareil. Mr Bernhard Gerwert, CEO of Cassidian Air Systems a déclaré : "notre objectif ultime est de faire de l'Inde un partenaire clef pour le co-développement, la coproduction, les futures améliorations, de nouveaux sous-systèmes, software, etc.

Pour les indiens
La patrouille acrobatique de l'armée de l'air indienne, baptisée Surya Kiran a effectué son dernier vol sur l'appareil HAL HJT-16 Kiran Mk.2. Lors de la prochaine édition du salon Aero India, l'equipe volera sur l'appareil britannique Hawk.

En conclusion
Il est trop tôt pour dire si ce salon a été une réussite. Si quelques contrats ont été signé, il ne semble pas que de grandes annonces aient été faites.

Analyse sur le chasseur MMRCA

Le journal du salon



HJT-36 Sitara

Photo Internet indien

11 févr. 2011


Les coulisses d’Aero India 2011 (Jour 3)
Clarification
Le chasseur furtif F-22 participera au dernier jour du salon AERO INDIA coupant court à des rumeurs de non participation, relayées par la presse indienne.

Les ambitions indiennes
Hindustan Aeronautics Limited (HAL) annonce qu'elle construira 1500 hélicoptères au cours des dix prochaines années. 100 seront des hélicoptères légers Dhruv (Advanced Light Helicopters), 300 des hélicoptères légers utilitaires alors que le reste sera constitué d'hélicoptères moyens de la classe des 10-12 tonnes.
Hier, Hindustan Aeronautics Limited (HAL) a officiellement livré à l' ALAT Indienne (AAC) le premier des Dhruv (ALH) motorisés par les turbines Shakti développé conjointement avec turbomeca. Le Light Combat Helicopter (LCH) sera doté de la même turbine. Namwar Cheubey, de la division motorisation HAL a révélé que HAL avait déjà reçu 65 kits de France, mais que les composants seraient construits en Inde dans le futur.



Le missile de croisière de portée intermédiaire Nirbhay
A l'occasion du salon, le responsable de Defence Research and Development Organisation (DRDO) VK Saraswat a déclaré vendredi que tous les composants du missile de croisière Nirbhay (sans-peur) étaient presque en place et prêt pour une intégration l'année prochaine. Le missile d'une allonge de 1000 kms pourra être lancé de différents porteurs. Il équipera les trois armées et aura une portée accrue de 300 kms par rapport au missile BrahMos déjà en service. Le même responsable a indiqué qu'une version améliorée du missile BrahMos serait prête en 2012. La technologie de ce missile BrahMos-2 a été testé avec succes en laboratoire en mai 2008 et atteint une vitesse de 6.5 mach.

Defense antimissile
Au sujet de la défense balistique, le directeur a expliqué que le prochain test de l'advanced air defence (AAD) se déroulera ce mois ci . Un test avait échoué en Mars 2010. Le missile intercepteur Exo-atmospheric interceptor missile PAD (Prithvi Air Defence) prendra la dénomination de PDV (Prithvi Defence Vehicle) et interceptera des missiles jusqu'à' une altitude de 150 kms, à comparer des 50 kms initialement prévus.

Version navale du LCA
Le premier vol de la version navale du Tejas va effectuer son premier vol en mai de cette année. Le prototype (NPT1), a effectue sa sortie officielle cette année, est en train d'être soumis à des tests à Bangalore.

Chasseur de cinquième génération
Selon AVIONEWS le directeur financier de HAL, Hindustan Aeronautics Ltd, D. Shivamurti a dévoilé quelques informations au sujet du chasseur de cinquième génération. Il a rappelé qu'au début 2010, sa compagnie et le constructeur russe Sukhoi avaient signé un accord en décembre. Selon "RIA Novosti" Shivamurti, a déclaré que le programme pourrait couter plus de 6 milliards de dollars. Le travail sera reparti entre l'Inde et la Russie selon le ratio 35/65. Selon la même agence, le coût total de production de cet appareil atteindrait 295 million dollars, alors que l'AFP, a écrit que le programme dans son ensemble atteindrait 30 milliards.

Aspirations italiennes
Mr. Zappa a déclaré que la firme italienne Finmeccanica serait en lice pour plusieurs contrats en Inde comme de l' armement , des hélicoptères et l' avion de transport C-27J . Agusta Westland a déjà reçu une commande pour hélicoptères 12 AW101 pour l' armée de l' air indienne.
photos Livefist

10 févr. 2011


Aero india 2011 (Day 2)

Un journaliste de défense indien (blog), a effectué un vol de 46 minutes à bord d'un des Rafales de démonstration. Il s'agit apparemment du premier civil indien à effectuer un vol à bord du chasseur français. Il livrera son reportage demain.

De son côte Ratan Tata, président des entreprises TATA a effectué un vol sur F/A 18 alors que l'ambassadeur américain en Inde, Timothy Roemer, avait lui volé à bord d'un avion F-16 Viper, Tous les heureux élus ont été subjugué par cette expérience".


Au même moment le chef état-major de l'armée de l'air indienne annonçait que les négociations sur les prix du chasseur MMRCA allaient commencer dans une semaine ou deux.

Durant le salon, la Russie a offert d'équiper les Su-30MKI indiens du radar ASEA à balayage électronique qui ferait de cet l'avion de chasse un des chasseurs les plus modernes du monde.

Selon Novosti, la Russie a présenté de nouveaux hélicoptères lors du 8e Salon aérospatial Aero India 2011 à Bangalore, a annoncé mercredi le porte-parole du groupe "Hélicoptères de Russie" intégré au Consortium aéronautique unifié (OAK).

"Nous présentons l'hélicoptère léger polyvalent Ka-226T, les hélicoptères civils Mi-17, l'hélicoptère tous temps Ka-32A11VS, l'hélicoptère lourd Mi-26T2, ainsi que l'hélicoptère d'attaque Mi-28NE, une version exportée du nouvel hélicoptère militaire Mi-28N déjà adopté par l'armée russe", a indiqué le porte-parole.

Côté indien , pas de chance aujourd'hui, un problème technique a forcé l'Hélicoptère Léger de Combat indien (LCH) a abréger une présentation en vol. Selon, un officiel du fabricant HAL qui construit le prototype, le pilote a observé "une sorte de bruit" et a regagné le sol par mesure de précaution.

Photos / Livefist, medias indiens

9 févr. 2011

premières images du salon Aero-India

8 févr. 2011



SPECIAL INDE
Préparatifs du salon Aero-India 2011.

Le salon aéronautique aéro-india 2011 se prépare activement sur la base aérienne de Yelahanka. il s’agit du plus grand événement aéronautique d'Asie. Pour cette édition, 600 fabricants, vendeurs de 63 pays sont attendus, en hausse de 11% par rapport a la dernière édition. Il s’agit d’un événement biannuel qui ouvrira officiellement ses portes du 09 au 13 février 2011.
Les pays les plus actifs pour cette édition, seront les USA, la France, l'Allemagne, le Royaume Uni, la Russie, l'Italie, la Belgique et Israël. Au total 93 appareils indiens et étrangers vont participer au salon. 70 délégations officielles seront présentes dans les allées de l' exposition. Le ministre de la défense allemande devrait rester deux jours à Bangalore en compagnie d'une délégation de 40 dirigeants d'entreprises. dix sept d'entre elles seront présentes sur les stands.


Ce salon sera le premier ou seront présents les six concurrents de la compétition pour le chasseur du futur indien. Ce salon sera l'occasion aux différents appareils de prouver leur manœuvrabilité et charmer les représentants de la force aérienne indienne.

Participation indienne
Le TEJAS
Ce salon sera la première occasion pour cet appareil indien d'effectuer des démonstrations en vol en configuration opérationnelle. Une version navalisée ainsi qu'une version entrainement participeront à cette édition. Au total, dix exemplaires du Tejas seront exposés dans différentes configurations. L’appareil qui a accumulé de nombreuses années de retard devrait équiper l’armée de l’air indienne à hauteur de 200 exemplaires. Son coût avoisine désormais 42 millions de $ par pièce.

Les hélicoptères
Lors du salon, le constructeur national Hindustan Aeronautics Limited (HAL) remettra un hélicoptère Cheetah à la force aérienne namibienne et cinq ALHs Dhruv (Mk III) à l’armée indienne. Ces cinq hélicoptères sont les premiers d’une commande de 159 appareils ALH. Le constructeur indien presentera le second prototype de l'hélicoptère d'attaque de fabrication nationale.
Participation étrangère
Russie
Selon l’entreprise d’exportation d’état Rosoboronexport, la Russie va participer au salon avec 35 industriels qui présenteront 80 types d’armement. Les fabricants russes vont présenter, les chasseurs MiG-35 et Su-35, MiG-29K et MiG-29KUB. Seront aussi présents l’avion d’entrainement Yak-130, deux versions de l’Il-76MD (l’un motorisé par les moteurs D-30KP et un second avec les PS-90) le ravitailleur en vol Il-78MK.
L’avion amphibie Be-200 sera une des attractions russes de cette 8 ème édition. Côté hélicoptère, la Russie présentera l’hélicoptère d’attaque Mi-28NE, l’hélicoptère léger Ka-226T et celui de transport lourd Mi-26T2. Ces machines sont en compétition pour différents contrats en Inde.
Différents systèmes sol-air seront présentés. Il s’agit en particulier des systèmes Tor-M2E, Buk-M2E, Tunguska-M1 et du système longue portée S-300VM. Russia's Engineering Design Bureau présentera un système sol-air très courte portée basé sur le lanceur multiple de missiles IGLA Strelets.
La Russie et l’Inde sont des partenaires dans plusieurs projets. Il s’agit du développement du chasseur de cinquième génération (fifth generation fighter aircraft) (FGFA) qui sera construit conjointement par les deux pays.

Etats-Unis
Boeing va venir en force au salon et a de grand espoir pour cette édition. La compagnie américaine espère remporter le jackpot. Boeing présentera une version évoluée du F/A-18 Super Hornet qui concoure toujours pour le marché M-MRCA. La compagnie américaine affirme avoir développé une version nouvelle du chasseur qui incorporera un cockpit de nouvelle génération, une motorisation plus puissante, un système d’alerte missile, les réservoirs conformes et de nouveaux containers pour l’armement de bord.
Durant cet événement, l’assistant secrétaire d’état pour les affaires politico-militaires, Mr Andrew J. Shapiro, sera en Inde pour participer à une série de discussions concernant les questions de commerce et de défense.
Les Etats-Unis vont participer au salon avec le F-16 Fighting Falcon, le F/A-18 Super Hornet, C-17 Globemaster III, et C-130J Hercules. Un ravitailleur KC-135 Stratotanker sera aussi présent.

L' Europe
L'Europe arrive en ordre dispersé a ce salon avec trois avions de combat qui participent au programme MMRCA.

Suède
Le gripen sera présent à ce salon. Selon le Figaro du 08 février, le groupe suédois d'aéronautique et de défense Saab prévoit d'ouvrir "bientôt" un centre de recherche et développement en Inde, afin de renforcer sa présence sur l'un des marchés les plus dynamiques au monde, a annoncé mardi son président. La société suédoise souhaite embaucher 300 ingénieurs de plus en cinq ans, a déclaré à la presse Hakan Buskhe.

Les autres constructeurs ne sont pas en reste.
EADS a deja ouvert une unité de recherche à Bangalore. Ce centre est actuellement constitué de chercheurs indiens qui ont recu une formation intensive en Europe chez EADS. Le nombre de chercheurs devrait passer de 60 à 200 d’ici à 2012.
EADS / AIRBUS présentera plusieurs de ses avions. Il s'agit en particulier, d'un exemplaire de son ravitailleur A330 TT, d'un CASA 295 et deux Eurofighters italiens.

France
Deux Rafales de l'armée de l'air seront présentés en vol pour cette édition. Le constructeur Dassault dévoilera aussi une version long courrier de son Falcon.

Ceux qui ne sont pas invités
Quelques pays ne seront pas invités. Il s'agit du Pakistan et de l'Iran. Les chinois seraient semble t'il invités alors qu'il y a quelques jours encore, ce n'était pas le cas.

En conclusion, cette édition du salon AERO INDIA sera celle de la maturité et de la reconnaissance mondiale.
photos : blog

5 févr. 2011



Cérémonie de réception officielle du premier C130 J Super hercules de la force aérienne indienne

La cérémonie d'admission au service actif du premier C130 s'est déroulée le 05 février sur la base de Hindon près de New Delhi. Le ministre de la défense indien A K Antony, le chef d'état-major de l'armée de l'air indienne le chief Air Marshal P.V Naik et l' Ambassadeur des États-Unis en Inde Timothy J Roemer ont participé à la cérémonie.

La force aérienne indienne a crée une nouvelle unité, le 77 squadron pour ce nouveau matériel. Le ministre de la défense a d'ailleurs donné symboliquement la clé au commandant de l'unité le Group captain Tejbir Singh.

Il s'agit du premier des 6 appareils commandés auprès de la firme américaine Lookheed Martin pour un montant de 950 millions de dollars. Les cinq autres appareils seront livrés au cours de l'année 2011 Ces appareils sont destinés aux forces spéciales et à leur insertion dans des conditions hostiles.

L' armée de l'air indienne est en train de moderniser sa flotte d'AN32 et espère recevoir d'ici à quelques années les C17 en remplacement des IL76. Cet avion est le premier équipement américain à être admis en service après plusieurs décennies d'embargo américain.

Photo : The Hindu

4 févr. 2011


Le P8A Poséidon/P8I Neptune va rentrer dans sa phase de production

Un premier contrat d'industrialisation de l'avion de patrouille maritime a été signé par l'US Navy, comme l'indique le blog Mer et Marine

La marine américaine envisage en effet d'acquérir 117 avions de patrouille maritime P-8A pour remplacer les avions Lockheed P-3 Orion. La firme Boeing espère aussi vendre 200 appareils à des clients étrangers.

L’appareil est basé sur la cellule du B737 et intègre le radar AN/APY-10 qui est une évolution de l’APS 137. L'adaptation de la structure aux exigences de la marine aura nécessité plus de 50 modifications pour un coût d'un milliard de $. Le système de mission dispose de capacités de surveillance tout temps, sur terre et en mer, des capteurs pour la guerre anti-sous-marine, anti-surface et le recueil de renseignements. L'appareil pourra rester plus de 4 heures sur zone à une distance de 1200 miles. Ces avions intégreront un système plus vaste de surveillance baptisé Broad Area Maritime Surveillance (BAMS) ou son action sera intégrée à une flotte de drone longue endurance, d'autres avions, de bâtiments de surface et de satellites.Le réseau BAMS

L'inde premier client à l'export

En janvier 2009, le ministère de la défense indien a signé un contrat pour la fourniture de 8 appareils Poséidon pour un coût de 2.1 milliards de dollars. Selon le journal indien the Economic time, la marine indienne serait sur le point de confimer les quatre appareils en option. Le premier des huit aéronefs P-8I, acheté par une vente directe auprès de Boeing, devrait être livré à l'Inde dans les 48 mois à compter de la signature du contrat. Ces avions vont remplacer la flotte vieillissante de Tupolev Tu-142M ; les derniers exemplaires seront livrés avant 2015.

Ces avions de reconnaissance P-8I Neptune sont acquis dans le but de renforcer les capacités de patrouille maritime de la marine indienne dans la lutte contre la piraterie et pour faire face à l'influence croissante de la Chine dans l'océan Indien. Selon the Economic time, la communauté internationale demande à l'Inde de jouer un rôle plus important dans la lutte contre la piraterie maritime dans le détroit de Malacca, qui est une des routes les plus fréquentées du monde, et le long de la côte est-africaine.

Les P-8s indiens intègreront un détecteur d’anomalie magnétique qui a été enlevé de la version américaine pour gagner du poids. L'intérieur du fuselage a été modifié pour accueillir une soute à armement de 3,5 ou 4,7 m de long selon les besoins. Celle-ci sera fournie par Hindustan Aeronautics Ltd. pour les appareils indiens. L'Inde a demandé le 21 décembre dans le cadre des ventes FMS la fourniture de 21 missiles air-mer AGM-84L HARPOON Block II et certains équiperont les Neptunes.

Lors du salon Aero India qui se deroulera du 09 au 13 février 2011 à Bengalore, de nombreuses entreprises aéronautiques américaine seront présentes. Boeing viendra en force après ses nombreux succès commerciaux indiens comme le P8I , le c17, le l' AH-64D Apache. Il y a encore un grand contrat à gagner en Inde.

photo internet

Données sur le P8

Achat missile Harpoon

1 févr. 2011


L'Afrique commence à s'intéresser à la piraterie somalienne

La Force africaine en cours de création sera dotée d''une composante navale pour assurer la sécurité maritime au large des côtes continentales face à la montée de la piraterie, a annoncé dimanche à Addis-Abeba le commissaire pour la paix et la sécurité, Lamamre Ramtane. Cette nouvelle semble extraordinaire car la piraterie a longtemps été négligée par les autorités de nombres de pays africains.

Depuis quelques mois, la piraterie est devenue plus menaçante et semble devenir incontrôlable, "La situation est gravissime (...) C'est un véritable cancer qui se développe avec ses métastases et on atteint peut-être un stade de non retour", a lancé sur Europe 1 l'ancien ministre de François Mitterrand, repris par le Figaro.

Outre la lutte contre la piraterie maritime qui sévit notamment au large des côtes somaliennes, la composante navale de la FAA vise aussi à combattre la pêche illégale et assurer la « police environnementale contre les déchets déversés dans nos côtes par des navires souvent en provenance des pays étrangers », a précisé Lamamre Ramtane.

Présence accrue de la marine sud-africaine dans les zones de crise
Au même moment l’Afrique du sud se déclare prête à déployer deux de ses bâtiments Le gouvernement a été critiqué ces dernières semaines pour son inaction face à l’augmentation des actes des pirateries aux abords du canal du Mozambique et à la crise ivoirienne.

Le SAS Drakensberg, vient détre déployé au large de l’Afrique de l’ouest pendant deux semaines. Il avait été pré-positionné pour faciliter l’évacuation des personnels de l’ambassade si nécessaire. Selon Janes defense Weekly, the Drakensberg devrait rester dans la zone pour quelques semaines encore. Le Drakensberg est un navire de soutien logistique de 12500 tonnes. Il peut transporter deux hélicoptères oryx (Puma) et un détachement des forces spéciales de la marine.
Au même moment, la frégate SAS Mendi se dirigeait vers Durban anticipant la signature d’un accord de protection du canal de Mozambique et un deploiement dans cette zone. Les frégates de la classe Valour sont les principales unités de combat de la marine sud-africaine ; elles portent aussi le nom de MEKO A-200SAN. Ces bâtiments peuvent accueillir deux Agusta Westland Super Lynx 300. L’armement se compose de missiles mer-mer exocet, un canon de 76 mm et de missiles sol-air Umkhonto de fabrication locale.
En conclusion, si les états africains commencent à s'intéresser a la piraterie, les marines africaines ne disposent pas de toutes les capacités nécessaires pour contrer cette menace.

FEEDJIT Live Traffic Feed