23 mai 2011

A bientôt
En raison d'un déplacement professionnel, ce blog ne sera pas mis à jour avant le 04 juin.

21 mai 2011



La 5eme conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN s'est tenue le 19 mai à Djakarta

Les réunions des ministres de la défense de l'ASEAN connues sous le nom d'ASEAN Defense Minister Meeting (ADMM) ont été instaurées en 2006. Elle consiste en une reunion des ministres de la defense des 10 pays membres de l'organisation régionale asiatique qui regroupe pres de 600 millions d'habitants.
Cette rencontre ministérielle arrive juste après le 18eme sommet de l’organisation qui s’est tenu au début du mois de mai. Au terme de ces deux sommets régionaux, aucun compromis n'a été trouvé dans le conflit qui oppose le Cambodge et la Thaïlande depuis le 22 avril. La déclaration commune a été adoptée à l’issue de ce sommet est très consensuelle et ne traite pas directement de ce conflit mais appelle au renforcement de la coopération de défense entre les états membres.

Selon l’agence de presse Viêt-Nam : La déclaration appelle à promouvoir la coopération entre les pays de l’organisation en matière de sécurité et de défense afin de garantir la paix et la stabilité dans la région et donc d'assurer l'un des trois piliers fondamentaux qu'est la Communauté politique et de sécurité de l'ASEAN (ASPC) pour l'édification de la Communauté de l'ASEAN en 2015.
Cette déclaration affirme la liberté de la navigation maritime en Mer Orientale conformément au droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, ainsi que l'engagement des membres de l'ASEAN d'observer intégralement et strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ainsi que de s'orienter vers l'adoption du Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC) afin de maintenir paix et stabilité dans la région.


Maintien de la paix et coopération dans l’industrie de défense
Deux nouvelles initiatives ont été lancées La première vise à la création d'un réseau de centres de maintien de la paix de l'ASEAN. A l’instar de ce qui se passe par exemple en Amérique du Sud, l’organisation souhaite faciliter la coopération parmi les pays membres grâce au planning, l’entrainement et le retour d'expérience. La seconde initiative envisage l'élaboration d'un mécanisme de collaboration dans l'industrie de la défense des pays asiatiques.
Les ministres ont déclaré jeudi qu'ils étaient prêts a travailler ensemble pour développer une industrie régionale de défense , incluant le partage de technologies et le développement possible de missiles. Selon le ministre de la défense, Malaisien Ahmad Zahid Hamidi, cette initiative pourrait réduire de moitie les importations d'armement. Les dépenses des pays de l'association s'élèvent annuellement a 25 milliards de dollars majoritairement avec les pays occidentaux, la Chine, Russie et la Corée du Sud. Certains pays comme Singapour, la Malaisie et l'Indonésie possèdent déjà une industrie de défense dynamique.

Les autres initiatives
L'Indonésie et Singapour vont co-organiser un exercice d’état-major dédié à l’assistance humanitaire et aux secours en cas de catastrophes naturelles. Cet exercice se déroulera conjointement dans les deux pays en juillet.

Réunion des officiels de défense
La troisième réunion des officiels de la défense s’est tenue le 27 avril à Yogyakarta (Indonésie). Les chefs d’état-major ou vice-ministre de la Défense, participent a ce type de rencontre de haut niveau de la défense de l'Asean. Citant l’agence vietnamienne de Presse : Placé sous le thème "Renforcement de la coopération dans la défense entre les pays aséaniens et la communauté internationale face aux nouveaux défis", cet événement de trois jours réunit les représentants des pays membres de l'Asean ainsi que des pays de dialogue de cette Association que sont les États-Unis, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la République de Corée, la Russie.

Coopération médicale
La première réunion des responsables de la médecine militaire des pays de l'ASEAN aura lieu du 26 au 29 mai à Hanoï avec pour ordre du jour "Coopération dans la médecine militaire des pays de l'ASEAN". Celle-ci, qui est une initiative avancée en 2011 par le Vietnam, réunira les représentants de la médecine militaire des dix pays de cette association conformément à une décision des commandants de la défense de l'ASEAN.

Un forum étendu baptise ADMM-PLUS, existe et comprend huit pays dénommés ASEAN Dialogue Partners.Durant la réunion, les ministres ont approuvé l’ établissement d’un groupe de travail d’expert de l’ADMM-Plus Cinq domaines sont concernés : sécurité maritime ; contre-terrorisme; médecine militaire et opérations de maintien de la paix. Ces groupes offriront une plateforme aux 18 membres d’ADMM-Plus pour coopérer et répondre aux problèmes régionaux.

La sixième réunion du groupe ADMM sera organisé au Cambodge en 2012. L' ASEAN continue ses efforts pour instaurer la paix dans la région malgré les différents qui existent entre pays membres. Selon Arnaud Menindes, élève de l'Ecole des Hautes Etudes Internationales, L'ASEAN ne trouve une réelle efficacité que lorsqu'elle est épaulée par d'autres puissances. Son financement repose tout d'abord beaucoup sur les aides américaines et japonaises.…. A l'heure actuelle l'ASEAN est donc une organisation qui n'est pas initiatrice mais seulement réceptive des politiques de sécurité. Les initiatives prises au cours des dernières réunions sont positives mais encore timides.

photo agence de presse Viet-Nam

19 mai 2011


La suède va être le premier pays européen à recevoir des hélicoptères UH60M

La société Sikorsky Aircraft Corp. a annoncé le 18 mai que le Gouvernement américain avait consenti à vendre 15 hélicoptères Sikorsky UH-60M BLACKHAWK au service d'acquisition de la Défense suédoise ( FMV, selon l'acronyme suédois). La transaction est conclu dans le cadre des ventes FMS. Cette version du Blackhawk est la plus aboutie et technologiquement la plus avancée. La compagnie va livrer six hélicoptères cette année, et les neuf restants en 2012 selon une procédure de livraison accélérée. Les appareils pourraient entrer en service des 2013 au sein des forces suédoises .

Le Major General Anders Sliwer a déclaré aux journalistes que les forces armées suédoises avaient exercice une forte pression sur le gouvernement pour obtenir ces matériels car des soldats suédois avaient du être évacués par des hélicoptères américains lors de certains combats en Afghanistan.

Ce contrat arrive au moment ou la Suède commence à recevoir ses premiers NH 90 avec un certain retard. 18 appareils européens sont a livrer dont 13 en version transport de troupe et cinq versions navalisée. Selon le constructeur américain, il s'agit du deuxième pays européen a s'équiper de cet hélicoptère après l' Autriche.

photo constructeur

18 mai 2011



Le Gripen en opération

Dimanche 15 mai, les Forces Armées Suédoises ont annoncé que les chasseurs Saab Gripen déployés en Sicile avaient effectués plus de 100 missions au dessus de la Libye.

Sous l'égide de l'OTAN les appareils participent à la zone d'exclusion aérienne sur le pays. Dix pilotes de Gripen basés à Sigonella, se relaient sur les huit appareils déployés depuis début avril. 130 personnels constituent l' EAW (Expeditionary Air Wing) qui est déployé. 110 proviennent du Nordic battle group alors que 20 spécialistes complètent le détachement.

La mission des appareils suédois est d'effectuer des reconnaissances photographiques au profit de l' OTAN. A ce titre, près de 65.000 photos ont été prises a partir des pods de reconnaissance lors des 104 missions effectuées. Les suédois ont détecté de nombreux appareils cachés dans des infrastructures civiles.


Sur le site du ministère de la défense, les pilotes témoignent de l'accomplissement de leur missions de reconnaissance. Ils assurent photographier n'importe quelle menace dans la zone d'exclusion, des positions antiaériennes et des bases aériennes. Selon leurs dires, il y a toujours un risque, et les avions de la coalition sont souvent illuminés par des radars antiaériens.

Deux appareils dont le cockpit avait été endommagé ont du regagner la Suède pour y subir des réparations.


Un Hercule C130, déployé en Italie, assure des missions de ravitaillement en vol au profit des appareils suédois. Les Gripen emportent une nacelle reco et des missiles Air-air IRIS-T lors de leur mission.

En conclusion, à la différence des Rafales et des Typhoons, les Gripen ne sont pas engagés dans des opérations offensives contre des objectifs au sol. Les indiens et les brésiliens observent les opérations en cours avec beaucoup d'attention et cette absence pourrait avoir un impact dans le choix de leur nouvel appareil. Le premier ministre suédois, Mr Fredrik Reinfeldt était en visite officielle au Brésil hier pour soutenir l'appareil suedois. Au même moment, des médias évoquent des commissions versées pour la vente du même appareil à l' Afrique du Sud,

photos: armée de l'air suédoise

15 mai 2011




Le 10ème Salon International de l'industrie de défense, IDEF'11 , s'est tenu à Istanbul du 10 au 13 mai 2011.

621 entreprises de 48 pays ont participé au salon de l'industrie de défense turque IDEF'11 inauguré par le Président Abdullah Gul et le ministre de la Défense Vecdi Gönü.

S'exprimant lors de l'ouverture du salon, président Abdullah Gul a déclaré que l'industrie de défense de turque avait acquis ces dernières années, une très grande importance et que l'objectif de la Turquie d'équiper ses forces armées avec des matériels de construction nationale.
Bien qu'un des objectif turc soit le développement d'une capacité nationale de production, la coopération avec des partenaires extérieurs est recherché. C'est particulièrement le cas actuellement avec la Corée du Sud. L'objectif des industries nationales est désormais d'exporter. En 2010, la société Aselsan a exporté pour 100 millions de dollars de produits de défense, et espère atteindre 250 millions de dollars en fin d'année selon son directeur.
Il semble que désormais la fabrication et la modernisation des véhicules blindés soit une spécialité turque car le pays remporte désormais des contrats à l'exportation. En début d'année, le constructeur FNSS a remporte un contrat de 600 million $ avec la Malaisie pour le développement et la fabrication de 257vehicules amphibies Pars 8x8.


PHOTO FNSS
La firme Otokar était en vedette cette année avec la présentation au public du prototype du premier char de construction nationale, Altay. Otokar a conclu un contrat de 500 millions de $ pour la conception et la réalisation de quatre prototypes d'un char de nouvelle génération pour 2015.
Au terme d'un accord avec l'entreprise sud-coréenne Hyundai Rotem, Otokar beneficie de transfert de technologie de la part de la Corée qui développe le char national K1 et surtout le nouveau K2.
Une autre entreprise, FNSS, détenue à 51 % par le groupe turc Nurol avec une forte participation de BAE présentait le blindé PARS évoqué précédemment.

Le char de combat
Le char de combat Altai, du nom d'un général turc héros de la guerre d'indépendance est le premier blindé de ce type développé nationalement. Selon des estimations préliminaires, le coût du nouveau char turc sera d'environ 5,5 millions de dollars. Le char bénéficiera à la fois des systèmes turcs et de la technologie des armes sud-coréenne K2 Black Panther. L'objectif est de réduire au minimum les technologies « étrangères »
Il disposera d'une motorisation qui sera à terme de construction turque , d'un canon de 120 mm à âme lisse.

La première bombe guidée de conception turque
Lors de cet événement, l'entreprise Turkish Mechanical and Chemical Industry Corporation (MKE) et le laboratoire Scientific and Technological Research Council of Turkey (TÜBİTAK) ont présenté la première bombe guidée de fabrication nationale. Un exemplaire était présenté sur un chasseur F16 de la force aérienne turque. D'un poids d'une tonne, cette bomnbe est adaptée aux avions s F4 et F16. Le projectile dispose d'un guidage par GPS.

Le véhicule aérien sans pilote (ANKA)
Turkish Aerospace Industries (TAI) a présenté lors du salon son drone baptisé ANKA; l'entreprise espère obtenir un contrat avec la force aérienne truque d'ici la fin de l'année malgré du retard dans le développement des capteurs.


De nombreuses délégations de haut niveau ont visité le salon, citons entre autre; le ministre de la défense letton , le président de l'autorité de transition malgache.

photo char Altai : EfsunAskeri

13 mai 2011


Manœuvres indiennes de grande envergure

"Vijayee Bhava " est le premier d'une série annuelle d'exercices d'été qui vont se dérouler dans la région de Suratgarh au Rajasthan. Cette edition qui se déroule du 09 au 14 mai, a pour but de tester l'efficacité opérationnelle et la transformation du l’IIème Corps d'Ambala, de valider les nouveaux concepts développés par les différents centres de doctrine de l’armée de terre indienne. Le porte parole du ministère de la défense, le Colonel S D Goswami a déclaré que l'armée de terre était en train de conduire de nombreuses études pour la rendre apte à agir dans tout le spectre des opérations. Il s’agit d'un exercice résolument interarmé et le chef du commandement occidental le Lt Gen SR Ghosh a survolé en Jaguar la zone d'exercice d'une superficie de 2400 km2.

Le but de l’exercice est toujours le même, rendre l'armée indienne plus agile, réactive, puissante, réseau-centrée (si on peut dire) et capable d'une victoire décisive. Le Commandant de l'armée de terre a précisé que le but est d'ajuster la doctrine et de tirer les leçons de l'Operation Parakram en 2001-02 et des attaques contre le parlement. L’armée de terre conduit près de 13 études pour transformer l’armée de terre en une force plus puissante et améliorer la coopération entre les différents états-majors Vijayee Bhava, verra l'engagement de 50000 soldats pour la 10ème édition d'un tel exercice à être conduit dans le désert du Rajasthan et dans les plaines du Punjab depuis 2004. L'armée de terre va déployer ses chars T-90 et T-72 ainsi que ses unités mécanisées.

Intégration des moyens de renseignement
Tous les moyens de renseignement dont des capteurs aériens, y compris des satellites de l'Indian Space Research Organisation, des drones et des moyens de recherche humains sont mobilisés.

Participation de l’armée de l’air
L’armée de l'air indienne participera a l'exercice avec les appareils suivants: Mig-29, Mig-21 Bison, Jaguars, IL-76, AN-32, Mi-17 1V, Avro, Chetak et des hélicoptères d'attaque Mi-25/35. A la date du 12 mai, plus de 100 sorties avaient été conduites, y compris des missions contre des formations blindées, des missions de supériorité aérienne, avec la mobilisation de nombreux moyens de défense aérienne. Plus de 350 parachutistes ont été largués depuis un IL-76 et six AN-32 lors de missions de nuit.

Le 2eme corps, la force de frappe de l’armée indienne
Le Western Command basée à Chandimadir est responsable du Penjab et Rajasthan. Il consiste en trois corps, le II, les X et XI. Le II Corps, dont le quartier général est situé à Ambala, est le plus important de l'armée de terre indienne. Sa mission en cas de guerre est de traverser le désert pakistanais du Cholistan en direction de Jacobabad, et de couper en deux le Pakistan.

L'effort le plus significatif est d'amener le trois corps de la force de frappe mécanisée – le 1er corps (Mathura), le 2ème corps (Ambala) et 21ème corps (Bhopal), qui appartiennent a des commandements régionaux différents à agir sous l’autorité d’un commandement stratégique unique. photo1 / weapontechno


Quelques vidéos des démonstrations

11 mai 2011


Brève
Préparation de la livraison des Mi 17 destinés à l'armée péruvienne

Un contrat signé par la société russe d'état des exportations d'armes, Rosoboronexport, en mai 2011, prévoit la fourniture de six hélicoptères au Pérou. Les trois premiers hélicoptères Mi-171Sh sont en cours de test et prêts pour rejoindre l'Amérique du Sud.
Photo: Russian helicopter / blog Cavok


9 mai 2011



Programme KC 390
Trouvé sur le site brésilien Poder Aero, une iconographie des appareils KC 390commandés ou en option .


Très Brève
Quelques infos de l'audition du ministre de la défense du 03 mai par la Commission de la défense nationale et des forces armées.

En ce qui concerne le Rafale
Le ministre: Je me contenterai d’indiquer que cet appareil est actuellement employé en Libye et que l’on peut mesurer la différence entre un avion polyvalent, capable de faire de la reconnaissance, du combat aérien et de l’attaque au sol, et les systèmes concurrents qui font appel à plusieurs types d’appareils et ne permettent pas à certaines aviations alliées d’accomplir leur mission

les coûts
-À l’heure actuelle, l’opération Harmattan représente un surcoût de 53 millions d’euros, dont 31,7 millions en munitions.

-Pour ce qui est d’un éventuel achat en leasing d’appareils Airbus A330, les analyses financières du ministère font ressortir qu’il serait trop coûteux. Même décalée, l’acquisition serait moins lourde pour le budget de la défense sur le long terme.

-La rénovation des Mirage 2000D est reportée à l’année 2013.

-S’agissant de notre participation à l’OTAN, il y a près de 800 officiers et sous-officiers français au sein du système de commandement. Ce chiffre devrait progressivement atteindre 1 100. Le surcoût, en termes de masse salariale, est de 25 millions d’euros.

4 mai 2011



Brève
Arrivée du second et dernier sous-marin portugais construit par les chantiers allemands TKMS

Le sous marin NRP «Arpão», le second submersible du type U209PN est arrivé à la base navale de Lisbonne le 30 avril 2010.

Le modèle U-209PN, est spécifique à la Marine de Guerre Portugaise, basé sur le type 209 mais avec de nombreuses améliorations des modèles U-212, le rendant équivalent au type 214.



Le bâtiment, d'un déplacement de 2000 tonnes, dispose d'un système AIP (air-independent propulsion ) qui serait supérieur à celui des sous-marins Scorpène.
Il s 'agit pour la marine des premiers sous-marins de construction allemande achetés. Ces deux submersibles modernes remplacent les quatre sous-marins français de la classe “Albacora” (Daphné), acquis au cours des années 1960. Les essais du sous-marin ainsi que des tirs de torpilles vont se poursuivre au cours des mois à venir.

Maintenir une capacité sous-marine est impérative pour les militaires portugais notamment en raison de l'importance de la ZEE à surveiller. Néanmoins, le coût de ce programme (+700 millions d'euros) a été critiqué dans le pays au moment ou il traverse une grave crise économique.

Video

Images animation Expresso

FEEDJIT Live Traffic Feed