29 juin 2011


La Géorgie produit un véhicule blindé léger

Le magazine Janes annonce dans son édition du 08 juin que l'armée géorgienne a dévoilé lors de la parade du 26 mai, un nouveau véhicule blindé de fabrication locale. Trente véhicules auraient été livrés aux forces armées par la Tbilissi Aircraft Manufacturing en deux versions.


Le Didgori 1 est équipé de la mitrailleuse minigun M134D alors que le Didgori 2 qui transporte 7 soldats est équipé d'une mitrailleuse NSV de 12,7 mm.

Les deux versions sont basées sur le châssis de la ford F avec un moteur de 450 chevaux. Ce blindé est très comparable au blindé de fabrication turque Otokar dont la Géorgie possède 300 exemplaires. Le niveau de protection de ce véhicule serait de niveau 2 (OTAN).

photos blog Military defense and technology

28 juin 2011


Première livraison du P8A de série / assemblage du premier P8I indien

Boeing a commencé ce mois-ci, l'assemblage final du premier avion de reconnaissance maritime à long rayon d'action P-8I destiné à la marine indienne. Dans l'usine de Renton, boeing assemble le P8A Poseidon, basé sur le l'appareil B737 Next-Generation, pour le compte de la marine américaine .

Le début des travaux d'assemblage de l'appareil indien P8I a commencé avec la livraison du fuselage 29 mai, par Spirit Aero Systems, partenaire du projet. Boeing a commencé à installer le cablage et les équipements spécifiques dans le fuselage. Les moteurs et les ailes de la P-8I seront installé plus tard.
Boeing a été choisi en janvier par le gouvernement gouvernement indien pour l'achat de huit appareils P-8I, avec des options pour quatre appareils supplémentaires.
Les fabricants indiens, comme Hindustan Aeronautics Limited fourniront les portes de la soute à armement et Bharat Electronics Limited, le système IFF et des capteurs.


De nouveaux achats indiens auprès des USA
Le 27 Juin 2011, l'agence de de coopération américaine "Defense Security Cooperation Agency "a informé le Congrès de la vente possible au gouvernement indien de 32 torpilles légères MK-54, les équipements associés, les pièces, la formation et le soutien logistique pour un coût estimé de 86 millions de dollars. L'Inde entend utiliser les torpilles sur ses avions de patrouille P-8I.

Première livraison à la marine américaine
La marine américainevient de recevoir le premier P-8A de série le 24 Juin. L'avion a atterri à la base navale de Patuxent River et sera intégré au sein de l'unité de trois avions P-8A Poseidon de présérie qui conduisent les tests techniques et les évaluations opérationnelles.
La Navy a décidé de commencer la production initiale des premiers six avions de patrouille maritime en Janvier 2011. le besoin de l'US Navy serait de 117 appareils pour remplacer les P3 Orion.
Les 6 appareils seront utilisés pour former le premier escadron, qui pourrait être opérationnel en 2013.
photos Boeing : P8A puis P8I en cours d'assemblage.

23 juin 2011


La force maritime EUROMARFOR a été activée le 21 juin pour participer à l'exercice de la marine portugaise "Contex /PHIBEX 11".

Cet exercice impliquera les trois branches des armées portugaises sous le commandement du vice-amiral José Monteiro Montenegro (commandant d'Eurmarfor).

Quatorze navires de trois nations (Portugal, France et Espagne) participent à cet exercice dont trois appartiennent à la force navale de l'Union européenne "EUROMARFOR". il s’agit de la frégate anti sous-marine De Grasse, de la frégate espagnole Navarre et de la frégate portugaise Bertholomeu Dias.

Plusieurs autres unités portugaises dont un des nouveaux sous-marins, quatre types différents aéronefs de la Force aérienne portugaise et un bataillon léger du corpo do fuzileiros seront impliqués dans l'exercice.
Il s'agit de la dernière activation de la force sous le commandement portugais avant son départ. Lors de son discours, l'amiral a mis en avant les nombreuses activités organisées et la bonne coopération établie avec les forces navales de certains pays d'Afrique du nord.

L'EUROMARFOR a été créée en 1995 et se compose du Portugal,de l'Espagne, de la France et de l'Italie. Le commandement est tournant,et devrait échoir à la France le 15 septembre 2011.
C'est toujours une grande satisfaction que de voir les forces européennes oeuvrer à développer les capacités militaires de l'Union Européenne au moment ou l'OTAN traverse une crise sérieuse.
Exercices navals au large du Maroc

photo questions defense : De Grasse Lisbonne 23 Juin 2011.

21 juin 2011






USA- Pakistan/ Inde

Il y a quelques jours, les marines indiennes et pakistanaises se sont affrontés en mer d'Arabie pour sauver le navire marchand Suez en perdition. Le MV Suez ayant à son bord un équipage composé à la fois d'indiens et de pakistanais, cette intervention était légitime des deux côtés.

Le 20 juin, le Pakistan a officiellement protesté contre l'agression par l'INS Godavari envers le PNS Babur. L'Inde a déposé une protestation similaire accusant le PNS Babur, de manœuvres risquées, pouvant compromette la sécurité de l'INS Godavari et de son équipage." Selon la presse indienne, Le ministère de la Défense indien a remis des photos au ministère des Affaires extérieures, qui aiderait à justifier des accusations envers le bâtiment pakistanais.

Cet évènement fortuit qui intervient à quelques jours d’une reprise du dialogue entre les deux pays met en évidence la compétition incessante que se livrent les deux pays. La secrétaire aux affaires étrangère Indienne, Madame Nirupama Rao, va rencontrer les 23 et 24 juin à Islamabad son homologue pakistanais, Mr Salman Bashir.

Il s'agit des premiers pourparlers officiels entre les deux pays sur le Cachemire depuis que l'Inde a rompu les négociations de paix en 2008 après les attaques terroristes à Mumbai. Les événements maritimes ne devraient pas avoir d’impact sur les discussions.

Modernisation des moyens militaires des deux pays
La situation est toujours tes tendue entre les deux pays. L’Inde et le Pakistan continuent à moderniser leurs forces armées respectives. Les indiens reçoivent désormais le plein soutien des Etats-Unis comme en témoigne les récentes acquisitions de matériels modernes. Les USA vont fournir des C17, C130J, P8I, des pièces d’artillerie et des missiles mer-mer ou antichars.

Les Etats-Unis ne soutiennent pas le Pakistan avec le même enthousiasme, ni avec les mêmes moyens. Seul signe de confiance au cours des dernières années, la livraison de quelques F16 block 52. Selon le Washington Post repris par Courrier international, la coopération des Pakistanais avec les Forces spéciales américaines se poursuivra, mais de façon moins ostensible.

Malgré le refroidissement des relations entre les deux pays depuis la mort d’O Ben Laden, Les USA ont décidé de fournir deux nouveaux appareils P-3C Orion au Pakistan pour remplacer les deux appareils qui ont été détruits sur la base aérienne de Karachi lors de l'attaque sur la base de Mehran.

L’Inde ne joue plus désormais dans la même catégorie. En effet aujourd’hui même, la presse US, annonçait que l'avioneur Lockheed Martin pourrait peut être proposer son chasseur F35 pour le marche (MMRCA). Le comité sénatorial des forces armées des États-Unis pousse le département de la défense à offrir à l'Inde l'avion de combat furtif de haute technologie F-35.

Le Pakistan se tourne vers la Chine
De son côté, le Pakistan se tourne toujours plus vers la Chine. La coopération continue et se renforcer dans le domaine militaire. Le programme le plus emblématique est l’avion de combat JF17/ FC1 construit conjointement par les deux pays. Récemment, le Pakistan a demande à son partenaire d’accélérer les livraisons de cet appareil. Selon les échos, c'est parce que le Pakistan a décidé d'accélérer la fabrication de son avion de combat que New Delhi pourrait - à la surprise générale -tenir le calendrier de son appel d'offres. Les démonstrations du Rafale et de l'Eurofighter auront tout du duel à distance cette année au Bourget.

Selon le magazine Jane’s,le pays pourrait acheter auprès de la Chine quatre frégates supplémentaires et jusqu'à huit missiles craft ships. Les frégates seraient selon janes, des Jiangkai modifiées. Des discussions sont aussi en cours pour l’achat de six sous-marins conventionnels du type Yuan.

La chine a largement contribué à la construction d’une nouvelle base navale à Gwadar dans la province du Baloutchistan. Le Pakistan et la Chine ont établi des relations de plus en plus poussée comme en témoigne la participation importante de la flotte chinoise à l’exercice AMAN-11. L’alignement vers la Chine se fait en parti pour des raisons financières.

Renforcement maritime
La quatrième frégate de la classe Zulfiquar a été lancée lors d'une cérémonie qui s’est tenue jeudi dernier aux chantiers navals de Karachi en présence du chef de l'état-major de la marine, l’amiral Bashir Noman
La frégate Aslat sera remise à la marine pakistanaise en décembre de l'année prochaine après l'achèvement de la construction et des essais à la mer. Les chantiers navals Karachi Shipyard & Engineering Works (KSEW) ont construit ce bâtiment avec l’assistance de la Chine.

Ce programme de construction navale est un projet mené en coopération avec la chine qui comprend aussi la livraison d’hélicoptères Z9. La construction du bâtiment de 2500 tonnes pour une longueur de 123 m a débuté en 2009. Il dispose d’un armement conventionnel de conception chinoise avec 8 missiles antinavire C802, le missile antiaérien FN90. Les trois sister-ships, Zulfiqar, Shamsher, et Saif, construites à Shanghai et sont en service opérationnels. Lors du lancement de la frégate, les chantiers navals de Karachi ont annoncé la construction d'un patrouilleur rapide lance -missiles.

Le Pakistan alignera en fin d’année prochaine 11 frégates. Les plus anciennes sont les six Tariq (ex-Royal Navy Type 21), dont le PNS Babur. Ces bâtiments pourraient être retirés du service vers 2020. L’année dernière la marine a aussi reçu la FFG-08 (ex-frégate de la classe Oliver hazard Perry )cédée gratuitement par les Etats-Unis. D’autres bâtiments de ce type pourraient être transférés par l’US Navy si les relations ne se détérioraient pas davantage.



Liens vers les articles de ce blog

exercice Aman 11

16 juin 2011


Brève armement
La firme italienne OTO Melara a dévoilé une nouvelle version de son blindé Centauro. Certains nouveaux matériels ont été présentés lors du défilé du 02 juin, jour anniversaire de l'unification italienne. Il s'agit d'un obusier auto-propulsé conjuguant la tourelle du blindé léger Centauro avec une casemate. Cet engin serait équipée de l'obusier de construction italo-germano-britannique FH-70 155mm/39.

Le blindé porte le nom de Centauro 155/39 LW. Son poids devrait atteindre les 28 tonnes. Le site du constructeur ne mentionne pas s'il s'agit d'un prototype ou d'une nouvelle production. La firme BAE proposerait le blindé Piranha III avec un obusier de 155 mm.

D'autres photos de matériels en cours de développement.

Centauro avec tourelle de 76mm



Centauro avec une nouvelle tourelle de 120mm



véhicule Freccia anti-char avec le senseur Janus



CIWS

Photos Flickr par Andrea Gennari
Source Blog Forte terrestras

15 juin 2011



Brève
Démonstration de véhicules russes
L'agence de presse russe Novosti met en ligne la vidéo d'une démonstration de matériel russe organisé près de Moscou. Les véhicules russes ont de belles qualités tout terrain et semblent les héritiers de ceux de l'Union Soviétique.

Video

14 juin 2011



L'Éthiopie achète deux cents chars T72 à l'Ukraine

Selon l'agence de presse ukrainienne UKRINFORM , l'Éthiopie devrait recevoir plus de deux cents chars T72 pour un montant de 100 millions de dollars.
Selon l'agence, l'exportateur officiel ukrainien Ukrspecexport SC, a signé un contrat avec le ministère de la défense d'Éthiopie pour la fourniture de 200 chars T-72 . Il s'agit du plus important contrat signé par l'Ukraine dans cette partie du monde. Ce type de blindé quoique ancien conserve tout son potentiel dans cette région du monde. Ce modèle sera équipé d'une nouvelle motorisation et pourra tirer le missile 9K120 Svir (AT-11).

L'Ukraine espère assurer la maintenance de ces véhicules, fournir les munitions et répondre à d'éventuels autres besoins. Le pays met en œuvre actuellement plus de 200 chars T-54, T-55, et T-62.Selon le site defense update, l'armée éthiopienne utiliserait 60 T-72 acquis auprès du Yémen en 2003. Au cours des années passées, le pays a remis en état une partie de ses chars T-55.

L'Éthiopie est très sensible à la situation qui se détériore tant en Somalie qu'en Érythrée. L'Ukraine est un acteur toujours plus actif en Afrique qui représente 18 % des ventes d'armes en zone sub-saharienne. Comme indiqué dans le rapport du SIPRI, l’Ukraine s'est dotée d'une agence étatique qui exporte les productions de l'industrie nationale. photo defense update

13 juin 2011



L'artillerie brésilienne se prépare à la coupe du monde de 2014
Alors que l'artillerie brésilienne vient son fêter son patron, le maréchal Mallet, d'origine française; la presse locale annonce que l'armée de terre brésilienne se prépare à un vaste chantier de modernisation en vue des évènements sportifs majeurs de 2014 et 2016. L'armée de terre a lancé une offre pour l'achat des équipements de défense antiaérienne et le montant de ces contrats pourrait atteindre une fourchette comprise entre 1,5 et 4,5 milliards de dollars.

Les matériels couvriraient les besoins en protection de la coupe des confédérations en 2013, la coupe du monde de 2014 et les jeux olympiques de Rio de 2016. il s'agit de missiles, de canons antiaériens et des radars pour protéger les principales installations. Le journal Epoca , s'est procuré un document de l'armée du 26 janvier qui détaille les besoins nouveaux.

L'intention des militaires brésiliens est de profiter de ces évènements sportifs pour moderniser la défense antiaérienne nationale. le plan consisterait à acheter cinq batteries de missiles à moyenne portée, des missiles à courte portée portatifs, des nouveaux radars de détection et les moyens de communication associés.

Cela fait maintenant deux ans, que l'armée de terre brésilienne étudie ce besoin. Elle a consulté 37 fournisseurs potentiels et reçu des propositions de 27 d'entre eux en Chine, France, aux États Unis, en Suède et en Russie. La signature des contrats devrait avoir lieu le 16 novembre. Le plan inclut la modernisation de cinq groupes d'artillerie antiaérienne, équipés des canons de 35 mm et 40 mm, acquis dans les années 70 et 80 qui recevront une motorisation électrique et des systèmes de communication de dernière génération. L'achat de nouveaux canons de calibre 30 mm, de missiles moyenne portée et de radars va constituer l'essentiel de la dépense. Des tourelles antiaériennes équiperont le nouveau VBCI Guarani et les M113.

Les concurrents pour les systèmes sol-air moyenne portée



L'armée de terre déploiera pour les compétitions près de 4000 personnels. Lors de chaque évènement,l'espace aérien sera interdit à la circulation aérienne comme cela est la règle. Près de 200 personnels seront directement engagés pour la protection des sites et 4000 le seront en soutien. Des canons, des batteries antiaériennes et des personnels équipés de lance-missiles portatifs seront déployés autour des stades. Les nouveaux matériels devront être opérationnels pour le mois de janvier 2014.
Source Epoca, Military Balance 2010

11 juin 2011


Essai de missile indien
Le 09 juin, l'Inde a procédé au test d'un missile sol-sol Prithvi-II (P-II) à partir de sa côte orientale. Ces lancements font partie de l'entrainement de routine de l'armée et du commandement nucléaire. Premier missile de construction nationale, le Prithvi-II, peut atteindre des cibles à 350kms , avec une précision de 10 mètres. (photo DRDO)

Le prochain rendez vous pour l'Inde sera le test en décembre d'un nouveau missile balistique de longue portée vidéo ci-dessous (blog livefist)

10 juin 2011



Mise en service des 4 premiers AN32 indiens rénovés

Cette semaine, après l 'annonce de l'achat de C17, l'arrivée des premiers AN32 rénovés, démontre la volonté indienne de disposer de capacités de projection à la hauteur de ses ambitions.

Les premiers appareils de transport AN32, rénovés en Ukraine, ont été officiellement réceptionnés par l'armée de l'air indienne cette semaine sur la base aérienne de Palam. Selon le directeur de la maintenance, l' Air Marshal Joseph Neri, les appareils modernisés porteront le nom de AN-32 RE . Plus de 100 AN32 constituent l'épine dorsale du transport aérien militaire indien et ont déjà effectué plus de 800 000 heures de vol depuis 1984. Quatorze appareils ont été perdus depuis leur mise en service.

Le contrat d'une valeur de 398 millions de dollars prévoit la modification du cockpit, une modernisation de l'avionique, la réduction du bruit et des vibrations, des améliorations dans la maintenance de l'appareil.

L'An-32 est similaire à l' An-26, mais dispose de turbopropulseurs nettement plus puissants. Il peut opérer sur des plateformes situées à plus de 4500m ainsi que dans des conditions de température très élevées.

40 appareils vont être modernisés à raison de 10 annuellement dans une usine ukrainienne jusqu'en mai 2014. Les soixante quatre appareils restants seront modernisés en Inde au sein de la Base Repair Depot n°1 (BRD) à Kanpur, grâce à la fourniture des pièces et au transfert de technologie de Antonov. Le chantier devrait être achevé en mars 2017.

8 juin 2011



Premier vol d'un CASA 295 AEW&C
Le 7 juin, un C295 équipé d’un rotodôme Airbone Early Warning and Command (AEW&C) a effectué un vol d'essai depuis les installations d’Airbus Military de Séville en Espagne.

L’objectif du vol était de vérifier les principes aérodynamiques, les impacts structurels et la manœuvrabilité du C295 avec un rotodôme factice de 6 mètres de diamètre. Il s'agit de contrôler l'impact sur le comportement en vol et les structures. Ce premier vol d’une durée de 2h48, sera suivi de nombreux autres pendant les trois prochains mois afin de valider le concept et d’approfondir les études de faisabilité.

Le C295 est déjà disponible pour des missions ISR (Intelligence Surveillance et Reconnaissance) de PATMAR (Patrouille Maritime) ou encore de lutte anti-sous-marine. Selon Mer et Marine, le C295 MPA affiche une autonomie de 11 heures (9 heures de patrouille à 200 nautiques) et peut remplir différentes missions, comme la lutte ASM ou antinavire, la surveillance de ZEE, la détection de pollutions maritimes et le sauvetage.

Disposant d'un système de contre-mesures, notamment des leurres, le C295 compte six points d'emport pour torpilles, missiles air-mer, mines, charges de profondeur ou pods de reconnaissance. Cet appareil est présenté par Airbus comme une alternative aux gros avions de patrouille maritime, comme le P-3 C Orion américain. Il pourrait peut être concurrencer le Hawkeye pour certains besoins.
Photo publiée site Forum Dz

7 juin 2011


Le Canada va ouvrir des nouvelles implantations à l'étranger

Selon l'AFP, L'armée canadienne se prépare à ouvrir des centres de ravitaillement à l'étranger. Certains se trouveront en Europe, en Afrique et dans le Golfe, afin de soutenir ses missions comme en Afghanistan et répondre aux crises internationales, ont indiqué des responsables et des médias locaux.
Le Sénégal pourrait abriter une base militaire canadienne de ravitaillement. Il serait, avec le Kenya, les deux pays africains ciblés par le Canada avec l’Allemagne, la Jamaïque, le Koweït, la Corée du Sud et Singapour dans le cadre du Réseau de soutien opérationnel (Operational Support Hubs Network).

Au moment o ù la France quitte le Sénégal, le symbole est fort car les canadiens se sont fait virer des EAU( Dubai) alors que la France y renforcait sa présence.
Depuis ce départ, L’essentiel du soutien militaire du Canada en Afghanistan est localisé en Allemagne où chaque semaine s’envolent, en direction de Kaboul, en moyenne huit avions de transport C-17, sept avions de passagers CC-150 Polaris et deux appareils cargo Antonov.



De cette même base militaire qui est passée d’une dizaine de soldats à près de quatre-vingts, transite une partie du matériel destiné aux opérations militaires en Libye. La multiplicité des crises, les besoins toujours plus importants en soutien font que le Canada comme la France, l'Allemagne et la Grande Bretagne se doivent de disposer de facilités permettant l'engagement de forces. Cette solution est très couteuse, aussi le Canada souhaite ardemment s'installer Koweït pour être présent dans une zone qui leur permettrait d’être plus proche de l’Afghanistan .
Photo archive
Source journal le devoir, l'AFP

http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25093


L'Europe a besoin d'hélicoptères

L'actualité nous démontre quotidiennement, la nécessité pour l'Europe de détenir une puissance militaire minimale compatible avec son influence économique. Ces dernières semaines, on a appris le démantèlement de nombreuses capacités militaires pourtant critiques au niveau de l'Union européenne ou de l'OTAN.
Cette tendance touche particulièrement les hélicoptères qui sont indispensables dans les combat menés en Afghanistan, en cas de catastrophes naturelles. L'introduction de nouvelles machines aux capacités accrues se fait souvent au détriment du nombre d'appareils.

Des exemples récents
La Suisse vient de remplacer les 35 alouettes III, restants en service dans le cadre du programme Armée XXI, par 20 EC 635P2 ainsi que deux modèles VIP.
Aux Pays Bas, le 08 Avril , le ministre de la défense Mr Hillen a annoncé le retrait des hélicoptères Cougar dans le cadre du plan global d'économie. 14 exemplaires ont été retirés du service le 8 mai 2011. Les trois derniers appareils assureront des missions SAR jusqu'à la fin de l'année 2012, au moment ou les NH-90 seront opérationnels.
L'arrivée de nouveaux hélicoptères CH47 viendra compenser le retrait des machines d'Eurocopter mais il y aura inévitablement une perte importante de flexibilité.

Le magazine Combat Aircraft dans son numéro de juin 2011, évoque le possible retrait de service de la totalité de la flotte de Mi24V/Mi 35 de la force aérienne tchèque. Les 29 appareils pourraient être vendus.
En Belgique , le parc d'Agusta A109 en service au sein de la composante air va passer de 46 - achetés en 1988 - à vingt d'ici la fin de l'année, selon des sources militaires.

Des besoins en aéromobilité toujours plus importants

Les hélicoptères sont engagés quotidiennement dans de multiples opérations militaires, de surveillance et de secours. Ils le sont quotidiennement en Afghanistan, plus récemment encore en Libye et il y a quelques semaines avec grande efficacité en Cote d'Ivoire. Dans la lutte engagée contre la piraterie maritime, par les différentes coalitions, l'hélicoptère autant que l'avion de patrouille maritime est un outil crucial. Les états américains, dans leur lutte contre les narco trafiquants en font un usage intensif et recherche toujours de nouveaux appareils .

Dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, l'armée américaine a effectué un raid contre la résidence secrète de Ben Laden à Abbottabad au Pakistan à partir de trois hélicoptères. Dans l'Arizona, aujourd'hui même, 2500 pompiers et 22 hélicoptères luttent pour maîtriser un gigantesque incendie. La flexibilité de l'hélicoptère, sa capacité à opérer au plus près de l'objectif en font l'outil indispensable des armées modernes.

Des capacités difficiles à entretenir
Le coût de possession des hélicoptères est indéniablement très élevé et de nombreux pays ont des difficultés a entretenir les appareils. La flotte canadienne envoyée à Haïti après le tremblement de terre de janvier 2010 a souffert d'ennuis mécaniques et d'une disponibilité assez basse. Selon la presse canadienne, jusqu'à trois des six Griffons (Bell 412 EP) étaient cloués au sol en raison de problèmes mécaniques ou de pénurie de pièces, entre autres.

Ne pas céder au mythe de la haute technologie
Le développement de machines haute technologie pour des missions spécifiques ne devrait pas empêcher le déploiement massif d'appareils rustiques aux qualités éprouvées (Super Puma; Mi8/17, BELL 212 ... )
Les hélicoptères russes restent pour de nombreux pays la solution la plus adaptée. Les états-unis ont commandé auprès de la compagnie russe Rosoboronexport 21 hélicoptères moyens Mi-17V5 pour équiper l' Afghanistan. Le prix unitaire de ces appareils rustiques dérivé du vénérable MI8 serait de 17,5 millions de dollars ce qui est malgré tout élevé.

Objets convoités
Gazelles française, Alouettes et A109 belges connaissent de nouvelles carrières après une grande révision dans plusieurs pays africains. Selon le figaro, la police espagnole a annoncé le 26 mai avoir empêché la vente de neuf hélicoptères de combat de type Bell 212 à l'Iran, en violation des sanctions de l'ONU et des normes européennes.

Notes d'espoir
De nombreux pays essaient de conserver une partie de leur moyens. Ainsi la Suède va acheter 15 hélicoptères Black-hawk. La grande Bretagne, la Norvège, l'Italie et le Portugal disposent de nombreux hélicoptères récents du type Agusta EH-101.Le NH 90 commence a être livré en quantité importante aux clients européens avec retard. La France a acquis au tire du plan de relance plusieurs exemplaires de l'EC 725, dernière évolution du Super Puma, portant à 14 le nombre de machines en service.


Le cas de la France
Comme le soulignent les parlementaires dans le projet de loi de finance 2011: Le maintien d'une capacité de transport aéromobile significative doit permettre à la France de tenir son rang en Europe dans le cadre de la gestion des crises.... L'Allemagne dispose d'une capacité de transport aéromobile (hélicoptères moyens et lourds) environ trois à quatre fois supérieure à celle de la France qui ne dispose pas d'hélicoptères lourds. Les forces allemandes disposent ainsi de 95 hélicoptères de transport lourds et de 214 hélicoptères moyens dont 57 dédiés à des missions de type SAR, EVASAN, MED.

En France, la dissolution de la brigade aéromobile le 1er juillet 2010 a marqué la fin d'une époque pour l'ALAT. Si les régiments d'hélicoptères ont adopté une structure bataillonaire pour préserver un certain nombres d'entités, le nombre de machines diminue inexorablement avec la sophistication des nouveaux appareils. En 2015, 98 gazelles demeureront en dotation alors qu'on en a compté plus de 300 opérationnels à une époque.

Le combat pour le maintien d'une capacité hélicoptère moyen ne doit pas faire oublier le complet dénuement du pays en matière de transport lourd. Au delà des désirs légitimes des industriels nationaux, l'achat sur étagère d'appareils de transports lourds reste une option à étudier sérieusement à cour terme. Les pays européens devrait enfin penser collectivement et proposer un mécanisme de préservation des capacités critiques. Ceci est sans doute un voeu pieux car chacun essaie de se débarrasser de ses surplus au meilleur prix.

6 juin 2011


Le gouvernement indien approuve l'achat de 10 avions C17

Ce lundi, le gouvernement indien vient d'approuver l'achat de 10 avions de transport stratégiques Boeing C17 Globemaster III. Le cabinet de sécurité vient d'approuver cet achat pour un montant estimé de 4,1 milliards de dollars.

La vente de ces appareils dans le cadre des ventes FMS est en discussion depuis plusieurs mois. Cette nouvelle commande fera peut-être oublier l'éviction des avions US du programme MMRCA. Le contrat des chasseurs sera sans doute attribué à un constructeur européen.

Dans le cadre du contrat C17, les compensations atteindront 30% du prix des avions et contribueront aussi a maintenir les chaines d'assemblage ouvertes. 231 appareils ont été livrés dont le dernier le 10 mai au profit des Émirats Arabes Unis (voir photo Boeing).

Boeing a déjà reçu ces dernières années, plusieurs commandes indiennes, Il s'agit en particulier de 8 avions de patrouilles maritime P8I Poséidon, et de 6 C130 J pour les forces spéciales. Une commande additionnelle de six appareils serait envisagée ultérieurement.

Lien Time Of India : http://timesofindia.indiatimes.com/india/India-okays-biggest-deal-with-US-for-C-17s-at-41-bn/articleshow/8749542.cms

4 juin 2011

Singapour crée son premier bataillon d'infanterie motorisée

Le 31 mai, le ministre de la défense de Singapour a déclaré opérationnel son premier bataillon d'infanterie mécanisé. La transformation du 2eme bataillon (2 SIR), en une unité plus mobile marque une étape dans la transformation des forces armées de Singapour vers leur modèle dit : third-generation fighting force. Les 9 bataillons du Singapore Infantry Regiment étaient jusqu'à présent équipés de blindés chenillés BIONIX de fabrication nationale.

Le 2 SIR va mettre en œuvre le nouveau VBCI Terrex. Selon le ministère de la défense, celui-ci assure aux fantassins une protection accrue, une grande mobilité et une grande puissance de feu.

Le bataillon

Le bataillon vient de mener un entrainement de 10 mois sur le blindé développé conjointement par L'agence de science et technologie de la défense et ST Engineering. Les 700 hommes du bataillon ont commencé leur entrainement sur Terrex a la fin du mois de Juillet 2010 alors que les premiers véhicule sont entrés en service en Septembre 2009.

Le VBCI de Singapour

Équipé d'un moteur caterpillar de 450 cv, le véhicule 8x8 amphibie est disponible en deux configurations; l'une avec une arme de7,62 mm et un lance grenade de 40 mm, la seconde avec une mitrailleuse de12,7. Il est très comparable à ses concurrents développés dans de nombreux pays européens.


Ce véhicule est intégré à un réseau qui permet aux équipages de se connecter à d'autres plate formes terrestres ou aériennes. Il dispose du système BMS qui permet de dialoguer avec les autres vehicule de combat d'infanterie les chars de combat, l'artillerie, les hélicoptères d'attaque et les avions de combat ainsi que les combattants débarqués dotés de l'Advanced Combat Man System (ACMS).

Une démonstration a été organisée au centre de combat en zone urbanisée de Murai devant le ministre de la défense. Il y a quelques jours, les soldats du 2eme Bataillon ont pû montrer leur savoir faire dans un environnement interarmes. Actuellement des forces armées de Singapour ont reçu 90 Terrex, un autres lot de 45 blindés est en attente de livraison.

photos Mindef Singapore

Lien avec le site du ministère de la défense:

vidéo: http://www.mindef.gov.sg/imindef/resources/videos/newsvids/2011/31may11_newsvideo.html


info sur le Terrex

FEEDJIT Live Traffic Feed