24 avr. 2012


La future politique de défense des candidats à la présidentielle française

A l’issue du premier tour des élections présidentielles, deux candidats sont qualifiés. Voici au travers de déclarations ; discours et programmes des candidats, les propositions de chacun des finalistes ou de leurs soutiens.
Le but de ce billet est de mettre en évidence les deux programmes avec les points de consensus et les divergences.

Maintien de l’effort de défense consensus apparent
Nicolas Sarkozy
Je ne ferai jamais le budget de la défense une variable d’ajustement, comme les socialistes l’ont fait de façon massive entre 1997 et 2002… Les amputations de budget avaient alors servi à financer les 35 heures. DSI avril 2012

François Hollande
La deuxième orientation c’est le niveau crédible de l’effort de défense pour notre Nation. Dans un contexte budgétaire que chacun connaît, la tentation peut être forte de faire de la défense une variable d’ajustement. Il y aura des économies à faire. Mais il y aura aussi un respect à avoir par rapport à ce qui est la condition même de notre indépendance. La défense contribuera, dans les mêmes proportions que les autres missions de l’Etat. Défense nationale : les propositions de François Hollande

Format des armées consensus apparent

Nicolas Sarkozy
Pas de changement d’effectifs sans une révision du livre blanc.

François Hollande
Le contrat opérationnel détermine les moyens donc les effectifs.

Commentaire questions defense
Il est envisageable que les armées françaises subissent une réduction d’effectif en raison de la fin de nombreuses OPEX et surtout d'un éventuel nouveaux contrat opérationnel lié à un nouveau livre Blanc. Si François Hollande est élu, une réduction pourrait se justifier en raison des besoins en fonctionnaires dans d’autres secteurs comme l’éducation .

Dissuasion nucléaire consensus
Nicolas Sarkozy
Il n’est pas question de remettre en cause notre dissuasion…

François Hollande
Notre sécurité est inséparable de la dissuasion nucléaire.
Nous conserverons les deux composantes aérienne et sous-marine


Défense anti-missile désaccord
Nicolas Sarkozy
Selon le ministre de la défense, Gérard Longuet."la défense anti-missile complète la dissuasion, au même titre que les moyens conventionnels, elle n'est pas destinée à s'y substituer"

François Hollande
Interrogé sur i-TELE, sur le projet de bouclier antimissile de l'Otan, s'est dit "réticent", indiquant notamment que la France n'avait pas les moyens d'y participer industriellement.


OTAN pas de remise en cause fondamentale
Nicolas Sarkozy
Poursuite de l’intégration au sein de l’alliance.

François Hollande
Rester dans l’OTAN mais effectuer un bilan pour « Le maintien de notre indépendance »
le Président de la République participera le sommet de l’OTAN à Chicago les 20 et 21 mai prochains. Si les Français lui en ont donné mandat à travers leur vote, c’est là que François Hollande annoncera sa décision de retrait des troupes combattantes d’Afghanistan. Défense nationale : les propositions de François Hollande

Europe de la défense désaccord

Nicolas Sarkozy

Il semble que le président veuille continuer la coopération entreprise avec les britanniques.

François Hollande
Elle doit «prendre une nouvelle dimension» avec l'approfondissement de la coopération entre Paris et Londres, mais aussi de la coopération franco-allemande - Ouest France 12 mars 2012
Mutualisation des moyens nationaux existants, programmation collective des équipements futurs, spécialisation des tâches, renforcement des capacités communes, critères de convergence, là encore. Défense nationale : les propositions de François Hollande


Afghanistan désaccord
Nicolas Sarkozy
Le rapatriement des troupes françaises combattantes déployées en Afghanistan sera achevé d’ici la fin de l’année 2013. DSI avril 2012

François Hollande
François Hollande a réaffirmé sa volonté de retirer "les troupes combattantes" françaises d'Afghanistan d'ici à fin 2012- Le Point 11 mars 2012

Commentaire questions defense
De nombreux spécialistes mettent en avant les difficultés techniques qu'il y a  pour organiser un retour si rapide de plusieurs centaines de matériels roulants.  le retrait par voie aérienne qui est actuellement le seul viable coûte extrèmement cher et ne permet pas de retour massifs.

Iran consensus

Nicolas Sarkozy
S’agissant de l’Iran, les deux présidents ont affiché leur détermination à appliquer les sanctions avec la plus grande fermeté aussi longtemps que Téhéran refusera de se conformer à ses obligations internationales en particulier aux résolutions du CSNU relative à son programme nucléaire militaire.
Site Internet de la présidence de la République

François Hollande 
Toute initiative militaire unilatérale serait inopportune- Le Point 11 mars 2012

Statut des militaires
nouveau thème
François Hollande
Sur la représentation professionnelle, une nouvelle impulsion sera donnée aux mécanismes de concertation propres aux militaires. Pour la participation à la vie de la Cité, il sera déterminé avec les militaires ce qu’ils peuvent attendre afin de mettre en place une citoyenneté plus active. Défense nationale : les propositions de François Hollande

Conclusion Le figaro du 09 mars : Des «inclinaisons», une «tonalité» différente, mais «pas de fractures» avec la présidence Sarkozy. C'est ainsi qu'un de ses proches résume les intentions de François Hollande en matière de défense s'il est élu.

François Hollande a promis un nouveau Livre blanc, un renforcement du rôle de décideur et de contrôleur du Parlement, une revivification de l'Europe de la Défense, un maintien des composantes de la dissuasion nucléaire, la mise en place d'une politique industrielle "forte, cohérente et contrôlée" associant les PME, des efforts en termes d'équipements dans le domaine spatial, dans celui des drones, de la logistique et de la "force protection".
Cité par le Blog : Ligne de défense 11 mars 2012

Pour éclairer le débat, un graphique de l'évolution des dépenses militaires française en rapport avec le PNB. Basé sur un indicateur de la banque mondiale; l'inidce est global et prend en compte l'ensemble des dépenses.


Sources
DSI Avril 2012 , blog lignes de défense, journeaux cités, programme des candidats
photos defense.gouv. fr

22 avr. 2012



Visite du chef d’état-major de la marine brésilienne

Le commandant de la Marine angolaise, Augusto da Silva Cunha, a reçu son homologue brésilien en visite en Afrique australe. Il a déclaré que la réunion bilatérale entre les deux marines visait à aborder les thèmes de la sécurité maritime, et la coopération entre les deux marines. L’amiral Júlio Soares de Moura Neto a visité l’Académie Navale et s’est rendu à Soyo dans la province du Zaire pour visiter le site du Projet de Gaz naturel liquéfié (Angolan LNG).

La marine angolaise reste une force modeste en comparaison des autres composantes. Ceci s’explique en partie par la faible menace qui existe contre ses côtes ou sa zone exclusive économique. Si l’Angola veut jouer un rôle de puissance régionale, elle devra augmenter sa capacité de haute mer et disposer d’au moins une à deux corvettes et/ou frégate.

Offre de soutien allemand
En 2011, il a été envisagé que L'Allemagne vende des navires de patrouille maritime aider l’Angola à «moderniser» sa flotte et lui permettre de protéger ses frontières maritimes. Le projet reste pour l’instant au point mort.

Prévenir la piraterie
Selon le site mer et marine, Le chantier Damen de Galati, en Roumanie, a annoncé le 1er février la mise à flot d'un nouveau patrouilleur de surveillance des pêches commandé par l'Angola. Du type Fishery Inspection Surveillance Vessel (FISV) 6210, le Nngola Kiluange mesure 62 mètres de long pour 9.7 mètres de large

La France a engagé depuis plusieurs années une coopération militaire avec l’Angola. Au cours du mois de janvier 2012, le Siroco en escale, a participé à des conférences croisées et conduit des instructions au profit de la marine angolaise.

Le brésil est en train de devenir un fournisseur important pour les pays africains dans le domaine aéronautique et cherche à développer des partenariats avec l’Afrique.

photo Wikipedia

17 avr. 2012



La Portugal se positionne pour évacuer ses ressortissants en Guinée Bissau

Un bâtiment de La marine portugaise a quitté dimanche Lisbonne pour la Guinée-Bissau. La corvette Batista de Andrade, qui appartient à la Force de réaction immédiate (FRI) a rejoint Madère pour une escale logistique de ravitaillement, sur la route de Guinée Bissau.
Une frégate et un avion P3 de l’armée de l’air se joindront à ce bâtiment pour participer à une éventuelle RESEVAC. L’appareil de patrouille maritime devrait se positionner au Cap Vert.
Une source officielle du ministère de la Défense a déclaré à Lusa que le Portugal n’allait déclencher aucune opération militaire malgré l'augmentation du niveau de préparation de l'IRF.

Força de Reacção Imediata (FRI)
Il s’agit d’une force d’intervention mise sur pied à la demande selon le besoin. Elle peut comprendre une composante terrestre ; traditionnellement une unité parachutiste et des avions C130. Elle est placée sous les ordres du CEMA ; chefe do Estado-Maior General das Forças Armadas (CEMGFA).

Selon le Point, la junte a annoncé la fermeture des frontières maritimes et aériennes après la décision du Portugal, ancien colonisateur, de dépêcher des moyens militaires navals et aériens pour préparer une évacuation de ses 4.000 ressortissants.

"La France condamne le coup d'état perpétré par les forces armées bissau-guinéennes et appelle au rétablissement immédiat de l'ordre constitutionnel", a affirmé le porte-parole du Quai d' Orsay, Bernard Valero, lors d'un point de presse régulier.

Une des causes du coup d’état serait le refus du projet gouvernemental de réduire les effectifs de l'armée dans le cadre d'une réforme impopulaire dans les casernes.

La Missang
Le principal grief contre le gouvernement provient de la présence militaire angolaise en Guinée-Bissau.
Deux cents éléments, composent Mission militaire technique angolaise pour l'Assistance et la Réforme du secteur de la défense et de la sécurité (MISSANG). Ceux-ci ont débarqué en octobre 2011 avec des équipements militaires sophistiqués, créant le trouble en Guinée Bissau. Leur départ semble désormais acquis.

photo: dnoticias.pt



15 avr. 2012



Brève
La Zambie reçoit huit chasseurs chinois K8P

La compagnie chinoise CATIC (China National Aero-Technology Import et Export Corporation) a remis officiellement huit avions d'entraînement à réaction K-8P à la force aérienne Zambienne. La cérémonie s'est tenue sur la base aérienne de Mumbwa le 21 mars 2012.

La force aérienne zambienne qui compte 1600 personnels, dispose maintenant de 15 appareils de ce type. Une des versions de cet appareil peut être équipé d’un canon de 23mm, de bombes et de roquettes et mener des actions d’attaque au sol.

En Afrique, le Ghana ; la Namibie, la Tanzanie, le Zimbabwe disposent de ce type d’appareils. La Chine est en train de devenir le principal fournisseur d’armements de nombreux pays de ce continent réduisant ainsi l’influence des Etats-Unis et de l’Europe. La qualité de ces matériels est principalement le coût de possession qui resterait abordable ( à confirmer avec le temps).




photos CATIC

Détail sur l'armement de l'appareil chinois (forum Pakistan Defence)

11 avr. 2012


Nouvelle implantation américaine en Australie

En 2011 le président américain et le premier ministre australien ont signé un accord pour l’installation de forces permanentes américaines en Australie.

Cette arrivé de troupes américaine représente un changement géostratégique important et il s’agit d’une des aspects de la stratégie choisie pour lutter contre l’expansion militaire de la Chine dans cette zone du monde. Le Sydney Morning Herald a déclaré que la nouvelle présence militaire permanente avait été envisagée depuis plusieurs années par Washington qui cherche à renforcer son Commandement du Pacifique.

Le premier détachement de 200 marines est arrivé à Darwin le 03 avril. Il s’agit de personnels du 3ème régiment de marines basé d’ordinaire à Hawaï. Le contingent atteindra jusqu’à 25000 personnel en rotation pour six mois. Le détachement terminera sa montée en puissance vers 2016. Ce déploiement de troupe engendrera une utilisation plus intensive des bases aériennes, des champs de tir de l’armée australienne et des escales pour les bâtiments de l’US Navy.

Les Etats-Unis sont liés à l’Australie depuis plus de 60 ans ; ce pays qui a joué un rôle déterminant dans l'ancrage de l'influence américaine en Asie. L’empreinte militaire restait malgré tout modeste avec la station de suivi de satellites de Pine Gap qui se trouve près de la ville d’Alice Springs au centre de l’Australie. Les deux nations ont de nombreuses activités communes et l’Australie a pris part à la majorité des opérations américaines (Viêt-Nam, Irak , Afghanistan).
photo : Defense.mil - Départ des marines du 2nd Battalion, 3rd Marine Regiment le 02 avril.

8 avr. 2012

La force en attente de la CEDEAO peut'elle intervenir au Mali




La situation au Mali a beaucoup évolué ces derniers jours. L'armée malienne peut-elle s'en sortir face à cette crise ? Rien n’est moins sûr même si la situation politique s’améliore avec le retour à Bamako du président de l’assemblée nationale qui assurera l’intérim du pouvoir.Les quinze pays qui constituent la CEDEAO* disposent comme l’ensemble des sous-régions d’Afrique d’une force civile et militaire baptisée Force en attente de la CEDEAO (FAC). Il s’agit de contingents multidisciplinaires, civils et militaires stationnées dans leurs pays d'origine et prêts à être déployés rapidement, si nécessaire.

Il s’agit de la une formalisation de l'ECOMOG (ECOWAS Monitoring Group) qui était déjà intervenue au Libéria et en Sierra Léone dans les années 1990. Cette force a été un précurseur dans la mise en place d'un mécanisme régional de paix et de sécurité. Le 6 avril, selon l’agence(Xinhua), les chefs d’état-major des pays de la CEDEAO ont élaboré un "mandat" pour l’intervention de la force militaire de la communauté au Mali, à l’issue d’une réunion d’urgence à Abidjan.


Organigramme : ministère des affaires étrangères
La CEDEAO dispose théoriquement d’un groupement interarmes (GTIA) de 2770 hommes, réservoir de force permettant d’adapter l’engagement aux besoins.

Ce GTIA que l’on pourrait comparer à Un BG de l’UE est composé :
- d’un état major permanent à Abuja (Nigeria).
- d’un bataillon Ouest sous commandement sénégalais
- d’un bataillon Est sous commandement nigérian
- d’un bataillon logistique sous commandement malien.
Au sein de cette unité on trouve aussi des éléments du génie, des hélicoptères légers et EVASAN. Cette structure est néanmoins très théorique notamment en raison de l’effondrement de l’armée malienne, de l’engagement Niger, des problèmes de l’armée du Burkina … et du manque de préparation des forces en général sur le continent.
La CEDAO insiste sur "le strict respect de l'intégrité territoriale" du Mali et pour "parer à toute éventualité" étudie le déploiement de sa force militaire forte d'au moins 2.000 hommes.D’après abidjan.net

La Cedeao n’a jamais montré son efficacité sauf une fois dans le cas du Liberia. Elle a 2 000 hommes et il lui faudra au moins un mois pour préparer l’offensive. D’ici là, il sera déjà trop tard », fait remarquer Philippe Hugon, chercheur à l’Iris.
Le rôle de l’Europe et de la FranceUne telle opération nécessite d’importants moyens logistiques que seules grandes puissances peuvent fournir pour équiper les 3000 hommes prévus. La France par la voix de son ministre de la Coopération, a promis son aide matérielle mais a exclu toute intervention de ses soldats.Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a déclaré que Paris pourrait fournir un soutien logistique pour le déploiement de deux bataillons de 3.000 hommes au Mali.
Ci-joint une étude très théorique qui met en valeur les moyens aériens dont disposent désormais les pays africains. Il ya désormais en Afrique des états qui disposent de moyens récents et capables de conduire des actions militaires. Limitée au potentiel aérien , elle démontre que la région progresse dans ce domaine avec la remise en état de nombreux aéronefs au Nigeria et l’acquisition d’appareils adaptés pour les plus petits états. Le seul problème reste le financement d’une campagne militaire qui ne peut se faire sur les budgets courants.
L’aide des pays européens ou des USA, devra se concentrer sur la logistique ainsi que les transports stratégiques qui ne pourront être fourni que par ces grands pays.
Pays de la CEDAO
*BENIN, BURKINA FASO,CAP VERT ,COTE D’IVOIRE, GAMBIE, GHANA , GUINEE, GUINEE BISSAU, LIBERIA, MALI, NIGER, NIGERIA, SENEGAL,SIERRA LEONE, TOGO

5 avr. 2012




La fin du système Hawk en France

Cette année, la défense sol-air française tourne une page. La dissolution du 402 RA le 30 juin 2012 verra la fin de la composante moyenne portée de l’armée de terre. L’épopée qui a commencée il ya près de 40 ans a été une grande aventure humaine et technique. Elle a necessité l’envoi de nombreux personnels aux Etats-unis. Cela a favorisé les contacts avec les alliés au moment ou la France s'écartait de l'OTAN.
Comme l’indique le site du ministère de la défense, depuis l’arrivée du système d’armes en France en 1963, 648 missiles Hawk ont été tirés sur le site des Landes (Biscarosse).Le système a connu son heure de gloire au Tchad dans les années 80 au moment ou le colonel Khadafi menaçait N’Djamena. Onze détachements Hawk se sont succédés au Tchad, pour assurer une défense 24/24.
Il s’agissait des premières OPEX de l’artillerie sol-air.Le Hawk sera aussi déployé en France métropolitaine en avril 1986. A cette période, une batterie du 401 est placée en alerte à 24 heures pour assurer la mission de défense sur la façade Sud de la Méditerranée, sous contrôle opérationnel du commandant en chef de la Méditerranée (CECMED).
De nombreux pays dans le monde ont conservé cette arme d’une redoutable efficacité. En Europe, l’Espagne, l’Italie et la Roumanie seront désormais les derniers pays de l’OTAN à conserver ce système d’armes.Toujours selon le site du ministère de la défense à partir de cet été, l’armée de l’Air sera en effet chargée de la protection des forces opérationnelles terrestres. Cette mission, jusqu’alors dévolue au Hawk, sera assurée grâce au nouveau système d’arme sol-air moyenne portée (SAMP). Il s’agit pour l’armée de l’air d’une réelle nouveauté car cela nécessite d’assurer une défense mobile des unités d’une force terrestre.

Source base documentaire artillerie



photo questions defense: Hawk au Tchad

Liens vers les vidéos des derniers tirs

Exercice Nawas 2012 à Biscarosse et visite du CEMAT :
Dernière campagne de tir missile Hawk :

1 avr. 2012


Le Venezuela vers le surarmement

NOVOSTI /21 mars 2012 : "Les livraisons d'armes russes à Caracas effectuées au cours de ces dernières années sont estimées à 11 milliards de dollars au total".

Depuis plusieurs années, le Venezuela se rapproche de Moscou et est devenu un allié incontournable dans la région. De nombreux contrats d’armements ont été passés entre les deux pays profitant des liquidités offertes par la vente du pétrole et de prêts octroyés par Moscou.
Selon le SIPRI, le Venezuela a augmenté ses importations d’armement de 555% entre 2007 et 2011 et est passé du 46 au 15 ème rang. Selon ce même organisme le Venezuela représente désormais 61 % des importations de la région dans ce domaine.

Les Etats-Unis ont décrété un embargo militaire à l’encontre du Venezuela. Les pays européens et le Brésil ont suivi pour la plupart la même ligne de conduite à l’exception de l’Espagne qui est en train de livrer des patrouilleurs de haute mer. C’est donc tout naturellement que le pays s’est tourné vers la Russie, l’Ukraine et dans une moindre mesure la Chine pour satisfaire des besoins en équipements.

Protéger les réserves pétrolières
Novosti : 21 mars
"Les réserves de pétrole vénézuéliennes confirmées ont atteint 300 milliards de barils, soit près de 25% des réserves mondiales, ce qui rend nécessaires des mesures de protection accrues, a déclaré mardi soir le président vénézuélien Hugo Chavez".

Dans ce contexte il a rappelé que de nouveaux lots d'armes russes arrivaient au Venezuela depuis mi-janvier dernier. Selon M.Chavez, il s'agit notamment de chars, de missiles et de systèmes de la défense antiaérienne. Les livraisons d'armes russes à Caracas effectuées au cours de ces dernières années sont estimées à 11 milliards de dollars au total. fin de citation

Dernières livraisons de la commande de 2009
Le blog FAV-club rend compte de l’arrivée des derniers navires de commerce en provenance de Russie. Ainsi on apprend qu’un lot d’armement est arrivé au Venezuela, entre le 20 et le 24 mars, sur plusieurs bâtiments de commerce, l’Ocean Voyager, l’Oceano Fortune et le Sluisgracht qui devait suivre à quelques jours.

Il s’agit selon ces mêmes sources de la troisième livraison d’équipement militaire russe acquis en septembre 2009. Les premières livraisons ont eu lieu en mai 2011 et en janvier 2012. Les derniers bâtiments transportaient des lances roquettes multiples BM-30 Smerch de 300mm, un système mobile de défense côtière BAL-E, basé sur le missile KH35 d’une portée de 120 kilomètres. Dans le domaine de la défense antiaérienne des missiles longue portée S-300 et Buk-M1-2 (variante modernisée du SA-6).

Diversification des approvisionnements
Le Venezuela qui diversifie des sources d’approvisionnements, a ainsi acheté en Chine des effets d’habillement pour équiper ses troupes. Il s’agit de 522 600 uniformes de campagne, de 60000 gilets pare-balles et casques pour un montant approximatif de 85 millions de dollars. La chine a livré il ya quelques années, 18 avions d’entrainement à réaction K8.

Fabrication domestique

Mercredi 28 mars le président Hugo Chávez Frías, a approuvé l’achat de 2000 véhicules pour un montant de 100 millions de dollars. il pourrait s’agir d’acheter des véhicules Tuna de fabrication locale ou des poids lourds MAZ construits sous licence du Belarus au Venezuela.
Le blog infodefensa annonce aussi l’acquisition de 141 véhicules de maintien de l’ordre auprès de la Chine pour un montant de 50 millions de $.

Mise sur pied de nouvelles capacités militaires


Création d’un commandement de la défense côtière
Venezuela va créer un état-major interarmées de la défense côtière pour assurer la direction des unités de défense côtières qui seront équipés des nouveaux missiles achetés en Russie (KH35E, comparable au missile Harpoon).

Remplacement des blindés obsolètes (AMX13-30)
Selon le blog FAV-club, Venezuela a reçu les derniers chars de combat T-72B1 dans le cadre d’un contrat de 92 blindés acquis en Russie. Ceux-ci ont intégré la 41ème Brigade Blindée de la IV Divisão Blindada, équipée aussi de BMP-3M. On peut aussi noter un renouvellement de l’ensemble du parc des blindés par des BMP-3 et BTR-80A.

Renforcement du corps de l’infanterie de marine
L’infanterie de marine du Venezuela va recevoir d’ici à la fin de l’année 2012, du nouveau matériel d’artillerie (2S19, 2S12, BMP 21 GRAD..) tous de fabrication russe.

Activation de la 39ème brigade d’artillerie anti-aérienne
L’armée de terre vient d’activer officiellement la 39ª Brigada de Artillería Defensa Antiaérea, dont le quartier général se trouve dans la banlieue de Caracas. Sa composition n’est pas connue dans le détail Actuellement elle compte des unités équipées des missiles suédois Bofors RBS-70 puis celles qui reçoivent le nouveau système russe S-125-2M Pechora.

Réception d’un premier bâtiment amphibie construit à Cuba
Outres les patrouilleurs de haute mer fabriques en Espagne ; dans le domaine naval, Cuba a livré le premier de quatre navires amphibies polyvalents commandés auprès des chantiers naval Damex.
Construit par une société néerlandaise basée à Santiago de Cuba, le bâtiment de 57,27 mètres de long et 12 de large, a une capacité de charge de 740 tonnes , soit 42 véhicules ou containers et plus de 220m3 de carburant et 197 m3 dans des réservoirs internes.
Le chantier naval prévoit d'achever d'ici 2013 les trois autres navires commandés par le Venezuela.

Conclusion

"Le Venezuela dispose désormais des armes les plus puissantes et les plus modernes, pour la première fois depuis 150 ans", a déclaré M.Chavez.

Les déclarations du président venezuélien sont toujours spectaculaires et se limitent souvent à de la gesticulations. Il faut néanmoins constater que dans le domaine militaire, le pays a beaucoup investi, profitant de la manne pétrolière. Le régime du président chavez est à la croisée des chemins. ..Les pays voisins en sont conscients et commencent aussi à moderniser leurs outils militaires.




Photos : S125 - T72 /venezueladefensa blogspot
Sources info defensa
-Venezuela defensa
-FAV club

FEEDJIT Live Traffic Feed